2 min de lecture Défense

"Les contrats militaires sont importants mais ne font pas tourner le pays", estime Xavier Timbeau de l'OFCE

REPLAY / INVITÉ RTL - Le directeur de l'Observatoire français des conjonctures économiques se réjouit de la vente de 12 sous-marins à l'Australie mais relativise l'impact du contrat sur l'économie française.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
l'invite rtl grand soir du 26 04 16 Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud avec Agnès Bonfillon et La rédaction numérique de RTL

Le groupe Thalès, détenu par l'État français, a remporté un contrat historique par le biais de sa filiale DCNS, en vendant 12 sous-marins pour un montant total estimé à 34 milliards d'euros. Xavier Timbeau, directeur principal de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) se réjouit de cette nouvelle qui va "représenter une activité très importante pour la France". 
Ce contrat va s'étaler sur 50 ans au total, 25 années pour la construction puis 25 autres pour assurer la maintenance. "Il est possible qu'il y ait des suites s'il faut augmenter les capacités militaires de l'Australie", ajoute Xavier Timbeau. Cet accord représente aussi près de 4000 emplois pour Thalès, DCNS et leurs sous-traitants (systèmes d'armes, moteurs, etc.). Même si l'observateur reste prudent : "on ne sait pas si ce seront des emplois créés ou maintenus". 

On ne vend pas des sous-marins comme on vend des Clio

Xavier Timbeau, directeur de l'OFCE
Partager la citation

La construction des sous-marins va être réalisée en partie par Thalès et ses sous-traitants en France et en partie en Australie, dans les chantiers navals d’Adelaïde. "C'était une des conditions du contrat, rappelle Xavier Timbeau. C'est ce qui a sûrement permis à la France de l'emporter sur le Japon et l'Allemagne. Le directeur de l'OFCE y voit le triomphe de l'excellence à la française. "Les Australiens ont été séduits par la capacité des Français à disposer de consortiums d'entreprises qui fonctionnent ensemble et savent tenir des cahiers des charges sur des objets manufacturés extrêmement complexes".

Xavier Timbeau souligne aussi qu'il s'agit d'une très belle vitrine pour la Défense. "Les sous-marins ont une dimension stratégique très importante. Beaucoup de puissances régionales veulent s'en doter." Ce contrat est donc pour lui "de bonne augure" pour l'industrie navale hexagonale. Il tempère néanmoins la possibilité d'un effet domino sur l'économie française dans son ensemble. "On ne vend pas des sous-marins comme on vend des Clio. Ces contrats militaires sont importants pour le symbole et le moral du pays, mais ce n'est pas ça qui fait tourner l'économie."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Défense Contrat Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783001523
"Les contrats militaires sont importants mais ne font pas tourner le pays", estime Xavier Timbeau de l'OFCE
"Les contrats militaires sont importants mais ne font pas tourner le pays", estime Xavier Timbeau de l'OFCE
REPLAY / INVITÉ RTL - Le directeur de l'Observatoire français des conjonctures économiques se réjouit de la vente de 12 sous-marins à l'Australie mais relativise l'impact du contrat sur l'économie française.
https://www.rtl.fr/actu/conso/les-contrats-militaires-sont-importants-mais-ne-font-pas-tourner-le-pays-estime-xavier-timbeau-de-l-ofce-7783001523
2016-04-26 23:17:18
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yUnUv6PrxdqYADzMqEmo6w/330v220-2/online/image/2016/0426/7783001574_christophe-pacaud-agnes-bonfillon.jpg