1 min de lecture Auto

Le vol des deux-roues, un fléau

REPLAY - 55.400 vols ont été constatés en France l'an dernier.

auto radio Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Le vol des deux-roues, un fléau Crédit Image : AFP | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

Selon une étude publiée par le club I.C.A, le vol des deux-roues reste encore un souci majeur. Un scooter ou une moto est volé toutes les dix minutes. 55.400 vols ont été constatés en France l'an dernier. Autrement dit, une moto ou un scooter est subtilisé toutes les dix minutes. À titre de comparaison, on dérobe en moyenne une voiture toutes les cinq minutes. Mais proportionnellement, c'est plus important car les deux-roues ne représentent que 2% du trafic.

C'est un vrai fléau. Neuf vols sur dix se produisent en ville, avec en tête Paris, suivie de la région PACA. Plus de la moitié des larcins ont lieu sur la voie publique et de nuit. Pourtant, les propriétaires de deux-roues sont très vigilants, plus de 80% protègent leur moto ou scooter avec un anti-vol. Seulement voilà, les voleurs utilisent la même technique : dans 90% des cas, ils chargent le deux-roues dans une camionnette et s'il est protégé par un antivol, celui-ci sera découpé à l'abri des regards. D'où l'importance d'attacher sa moto ou son scooter à un point fixe.   

Après le vol, il reste le problème de l'indemnisation. C'est un véritable parcours du combattant auprès de l'assureur, qui demande de nombreux justificatifs. Si le casque est volé, il est rarement remboursé. Près de six propriétaires sur dix estiment que l'indemnisation est insuffisante. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Vols Deux roues
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants