4 min de lecture Auto

Le retour des pick-up en France

REPLAY - La demande pour ces véhicules XXL grandit et les constructeurs français se lancent sur ce marché.

Christophe Bourroux Auto-Radio Christophe Bourroux
>
Le retour des pick-up en France Crédit Image : Julien Knaub / SIPA / RTL | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux Journaliste RTL

Alors qu'on parle d'écologie et de journée sans voiture en ville, voici le gros pick-up des champs. La demande bondit et les constructeurs français, champion des citadines, se lancent dans le XXL. Le marché frémit.


C'est une mode pourtant très américaine. L'an dernier, les véhicules les plus vendus aux États-Unis sont des pick-up. C'est presque une institution, mais au pays de l'Oncle Sam ou dans certaines régions du monde comme en Asie, ces versions pachydermiques font partie du paysage. En France, patrie des berlines, des petites voitures, et maintenant des SUV : le pick-up séduit de plus en plus. Certes le marché est encore petit. Mais la demande a quasiment doublé en six ans. Et devrait atteindre 20.000 immatriculations en France cette année.

Ces engins ont de plus en plus la cote grâce à une fiscalité avantageuse. Ces pachydermes qui disposent de bennes à l'arrière, sont classés comme véhicule utilitaire. Cela leur permet donc d'échapper au malus écologique qui a porté un coup très dur aux gros 4x4, jusqu'à 10.000 euros. De plus, pas de taxe à payer sur les véhicules de société. Beaucoup d'entreprises ou d'artisans craquent aussi pour ces véhicules hyper polyvalents.

À lire aussi
Une route nationale près de Vienne, dans le Rhône sécurité routière
Le nombre de morts sur les routes est encore en baisse au mois de juin

Des offres qui se multiplient

Toutefois, la fiscalité n’explique pas à elle-seule le succès de ces véhicules. Et ils ne séduisent pas que les pro. De plus en plus de particuliers se laissent tenter. À tel point qu'ils représentent désormais un tiers des clients. S’ils conservent leurs proportions imposantes ils sont très bien équipés, avec un confort de plus en plus grand. Sur certaines versions du Ford Ranger, par exemple, vous avez le droit à une sellerie cuir, sièges chauffants, GPS, boite automatique. Le Nissan Navara reprend, quant à lui, l'intérieur du Renault Qashqaï et propose les mêmes services d’aide à la conduite. Et puis, comme pour les SUV, le fait de dominer la route plaît beaucoup aux conducteurs.


Autre raison : les offres se multiplient. Jusqu’à récemment, le marché français du pick-up était réservé aux constructeurs asiatiques et américains. Mais, la forte demande et surtout les importantes marges dégagées sur ce type de véhicule aiguisent les appétits. Renault, Volkswagen, Fiat et Peugeot sont ainsi de retour ! Renault sort son Alaskan et ses 5,40 mètres de long. Et Peugeot vient même d'annoncer cette semaine un accord avec un groupe chinois pour développer un pick-up d'une tonne. Le marché des véhicules utilitaires représente 14 millions de véhicules dans le monde en 2016, et le pick-up une tonne 18% de ce marché, avec une croissance annuelle de 5%.

Plus d'allume-cigares ni de cendrier dans les voitures modernes

C'est un sujet politiquement incorrect, mais il correspond à un problème bien réel : il est de plus en plus difficile d’être à la fois automobiliste et fumeur. Car c’est vrai que dans la quasi-totalité des voitures modernes, il n’y a plus ni allume-cigares, ni cendrier en série. La seule marque à faire exception, c’est Audi.

Alors quels conseils pour pouvoir fumer dans sa voiture ? Côté cendrier, pas de problème, pour quelques euros vous trouverez dans les centres-auto un cendrier qui s’adapte dans l’un des porte-gobelet qui équipent aujourd’hui toutes les voitures.

Mais pour l’allume-cigare, c’est bien plus compliqué. Le paradoxe, c’est qu’aujourd’hui la plupart des voitures disposent de prises qui ressemblent à celles des allume-cigares mais qui sont destinées aux chargeurs de portables et qui n’ont pas l’embout allume-cigare spécifique.

Et encore plus énervant : si vous récupérez un vieil allume-cigare quelque part, il ne fonctionnera pas dans une prise qui n’a pas été conçue pour le recevoir. Une solution : vous pouvez acheter dans les centre-autos des kits allume-cigares qu’on peut adapter à une prise pour accessoire. Cela coûte une dizaine d’euros, mais cela nécessite de bricoler les fils électriques de la voiture et c'est déconseillé.

La vraie solution, c’est de choisir un modèle pour lequel le constructeur lui-même a prévu un kit adaptable que vous pouvez soit prendre en option si vous achetez la voiture neuve, soit commander en accessoire si vous achetez la voiture d’occasion. Mais, attention, ça n’existe pas chez tous les constructeurs. Il faut donc se renseigner avant de choisir la voiture -par exemple Renault ne le fait pas pour le Kadjar.

Et quand cela existe, c’est souvent relativement cher, entre 15 et 100 euros, par exemple 30 euros pour le seul allume cigare chez Peugeot et Citroën. Fumer en voiture, c’est devenu hors de prix, et bien sûr pas conseillé pour la santé. À ce propos, une  loi interdit de fumer en voiture quand des enfants sont à bord mais les décrets d’application n’ont jamais été publiés, et donc la loi ne s’applique pas.

Un bonus

À un menuisier-ébéniste absolument génial qui a construit une 2 CV en bois et qui vient de rouler avec, dans les rues de Loches. Michel Robillard est à la retraite, complètement fan des reproductions en bois. Après des petites maquettes, il s'est lancé dans le défi fou de construire une 2 CV en bois, conçue avec du bois issu de plusieurs essences d'arbres fruitiers. On y retrouve du poirier, du pommier, du noyer, du merisier. Cinq ans de travail. Chapeau ! 

Un malus

Une fois n’est pas coutume à la voiture électrique. Dans une interview donnée cette semaine à Auto Plus, le grand patron du groupe PSA, Carlos Tavares, estime que dans l’engouement actuel pour la voiture électrique on ne se pose pas toutes les questions nécessaires sur l’impact réel de ce type de voitures sur l’environnement et la santé. En particulier, Carlos Tavares pose la question des ondes qui sont émises par les batteries lorsqu’elles se rechargent. Une problématique qui rappelle celle des téléphones portables.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Voitures neuves
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790288512
Le retour des pick-up en France
Le retour des pick-up en France
REPLAY - La demande pour ces véhicules XXL grandit et les constructeurs français se lancent sur ce marché.
https://www.rtl.fr/actu/conso/le-retour-des-pick-up-en-france-7790288512
2017-09-30 09:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/06vP8mzXjO40igAUSZHPkA/330v220-2/online/image/2017/0905/7789965870_christophe-bourroux.jpg