2 min de lecture Richesse

Le profil des nouveaux milliardaires dans le monde

REPLAY / ÉDITO - Deux grandes institutions suisse et américaine, UBS et PwC, ont dépeint le portrait de 1.300 des 1.826 milliardaires répertoriés sur la planète. Il y a des surprises.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Le profil des nouveaux milliardaires dans le monde Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau Journaliste RTL

La première surprise, c'est que Crésus est toujours plus riche que Rockefeller. Si vous pensez que milliardaire rime avec Amérique, changez de logiciel. Les milliardaires européens, avec une fortune moyenne de 5,7 milliards de dollars, sont bien plus riches que leurs homologues américains (4,5 milliards) ou asiatiques (3,2).

Le deuxième cliché à ranger au placard, c'est l'origine de ces fortunes. Elles sont pour 66% d'entre elles nouvellement crées. Concrètement, elles ont moins de vingt ans et elles sont pour 34% seulement héritées.

Si l'on rentre dans le détail, le quart des milliardaires asiatiques a grandi dans la misère. En revanche, 94 % des Européens qui ont fait fortune depuis 1985 ont eu une jeunesse confortable.

Enfin, sachez que l'avenir appartient aux milliardaires asiatiques : ils n'ont que 57 ans en moyenne. Ils sont dix ans plus jeunes que nos hyper-riches occidentaux.

Le quart des milliardaires asiatiques a grandi dans la misère

Christian Menanteau
Partager la citation
À lire aussi
Des billets de 500 euros patrimoine
Les 10% de ménages les plus aisés détiennent la moitié du patrimoine en France

Dans quels métiers ont fait le plus souvent fortune ? C'est intéressant, car il y a une typologie très marquée selon les continents. En Europe, on gagne gros, très gros dans les biens de consommation. Plus de la moitié des milliardaires y ont prospéré, contre 20% seulement des asiatiques. C'est logique : le système économique européen est fortement tributaire de la consommation pour sa croissance, sa fiscalité et ses mécanismes de redistribution.
Aux États-Unis, à l'inverse, c'est dans la finance pour 30% et les nouvelles technologies que l'on se constitue les fortunes les plus importantes. À l'image des piliers de l'économie outre-Atlantique.
Ce début de XXIème siècle rappelle furieusement l'âge d'or du XIXème-début XXème siècle, marqué par une forte création de richesse quand, des deux côtés de l'Atlantique, les entrepreneurs surfaient sur la première vague d'innovations de l'histoire moderne, celle de l'électricité, des transports, des mines, du pétrole ou de la grosse industrie. Aujourd'hui, c'est du côté de la finance et des nouvelles technologies qu'apparaissent les ultras riches.
L'autre évolution, c'est la phase de transfert de cette accumulation de fortune. Aux États-Unis, de plus en plus de milliardaires lèguent une grande partie de leurs richesses à des institutions d'intérêt général, alors qu'en Europe les discours humanistes ne se traduisent pas dans les volumes des dons.

Les repères du jour

Snapchat , la messagerie éphémère, est valorisée 16 milliards de dollars. C'est le prix que les investisseurs sont prêts à payer pour s'attacher les  adolescents.

La note du jour

15/20 à Baby Zen. Cette PME des Bouches-du-Rhône  a mis au point une poussette baptisée "yoyo" qui se plie facilement. Elle est surtout tellement astucieuse qu'elle est acceptée dans les cabines d'avions. Kim Kardashian est déjà fan. Le buzz est en marche.

RTL vous recommande
Lire la suite
Richesse Suisse Institutions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants