2 min de lecture Pétrole

Le prix du pétrole est en chute libre

REPLAY - REPLAY/ÉDITO - Le cours du brut a perdu 3% et 5% lundi mais pas de quoi s'en réjouir le pétrole pas cher ne stimule plus nos économies pour au moins 3 raisons.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Le prix du pétrole est en chute libre Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau Journaliste RTL

La réunion de l’OPEP, les pays producteurs de pétrole, a confirmé la forte baisse des prix du pétrole. Ils sont au plus bas depuis 2009. C’est une bonne nouvelle ? Le cours du brut a perdu 3% et 5% lundi. On peut sans exagération parler de chute libre. On devrait en Europe s’en réjouir. Ce n’est malheureusement pas le cas car ce mouvement de repli qui traditionnellement donne un coup de fouet à la croissance économique ne fait plus son effet. Le pétrole pas cher ne stimule plus nos économies pour au moins 3 raisons : 
1/ Les gains tirés d’un pétrole bas sont depuis plusieurs années épargnés et pas consommés.
2/ Les pays en développement producteurs de pétrole gros consommateurs de produits occidentaux souffre du ralentissement de leurs recettes pétrolières.
3/ Un baril a moins de 40$ a un impact négatif sur la filière énergétique mondiale qui n’investit et n ‘embauche plus.

L'industrie pétrolière française affectée

Pour le consommateur c’est une bonne nouvelle en théorie bien sûr. Dans la réalité, la baisse des prix à la pompe ou pour le fuel domestique n’est pas à la hauteur de la chute régulière maintenant depuis plus 2 ans des prix à la production. Par ailleurs quand on regarde un peu plus loin que la station-service, on découvre que ces baisses de prix affecte très négativement l’industrie pétrolière française qui est l’une des rares dans le monde à disposer d’entreprises de hautes technologies capables de maîtriser toute la filière énergétique : Total comme ses concurrents réduit de 25 % des investissements, gel ses recrutements. Technip fait de même, Vallourec est en difficulté et CGC spécialiste de l’exploration et de l’analyse sismique pour faire face à ses pertes massives taille dans ses effectifs qui sont passé en 2 ans de 10.500 à 6.300 et à réduit sa flotte de 21 navires ultra sophistiqués à 6 seulement. Pour ces fleurons nationaux, la crise s’annonce profonde et durable.

Les prix vont-ils rester bas en 2016 ? C’est l’avis de tous les experts. Sauf crise géopolitique, le baril devrait continuer à baisser. L’offre qui est largement supérieure à la demande va être encore renforcée par l’arrivée sur le marché du pétrole iranien qui sort d’un long boycott et les monstrueux stocks américains ne vont pas s’évaporer avant un bon moment. 

Le bloc note

À lire aussi
Une plateforme pétrolière environnement
Canada : 12.000 litres de pétrole déversés en mer

EDF disparaît de la célèbre liste du CAC 40. L'électricien national cède sa place à Klépierre, un groupe immobilier. Tout un symbole qui sanctionne la chute de 42 % du cours de l'action du n°1 mondial de l'énergie décartonnée.

La note

14/20 à Noyon une PME de Calais. C'est l'un des derniers dentelliers français se renforcer avec l'acquisition d'un champion de la mantille espagnol . Bon mariage tradition et audace.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pétrole
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780777756
Le prix du pétrole est en chute libre
Le prix du pétrole est en chute libre
REPLAY - REPLAY/ÉDITO - Le cours du brut a perdu 3% et 5% lundi mais pas de quoi s'en réjouir le pétrole pas cher ne stimule plus nos économies pour au moins 3 raisons.
https://www.rtl.fr/actu/conso/le-prix-du-petrole-est-en-chute-libre-7780777756
2015-12-08 07:35:00