1 min de lecture Gaz

Le prix du gaz devrait grimper de 3,9% en octobre

En baisse depuis le mois de janvier, les tarifs du gaz devraient repartir à la hausse au 1er octobre, selon une information du "Figaro".

Une flamme de gaz, le 11 décembre 2012 à Chisseaux (image d'illustration)
Une flamme de gaz, le 11 décembre 2012 à Chisseaux (image d'illustration) Crédit : AFP / ALAIN JOCARD
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Les tarifs réglementés de GDF Suez devraient augmenter de 3,9 % le 1er octobre prochain, révèle le Figaro ce mercredi 3 septembre. Près de 8 millions de foyers seront concernés par cette hausse traditionnelle du début de l'automne, précise le quotidien. 

La Commission de régulation de l'énergie (CRE), le gendarme de l'énergie, a averti mardi que "la remontée des prix du gaz à l'approche de l'hiver conjuguée aux risques potentiels liés à la crise russo-ukrainienne occasionnait une hausse significative du niveau des prix de marché du gaz (...) pour les mois à venir", précise le Figaro.

Des tarifs en baisse, en 2014

Le quotidien précise que sur l'ensemble de l'année 2014, "les prix du gaz pour les abonnés de GDF Suez devraient baisser en tout de 3,6 %, sauf si les prix repartent nettement à la hausse en novembre et décembre".

Une nouvelle formule de calcul des prix du gaz avait été instaurée en juillet, à la demande des pouvoirs publics, rappelle le Figaro. "Désormais, les prix de marché entrent à hauteur de 60 % dans le mode de fixation des tarifs -contre 45 % auparavant-, le reste relevant de l'indexation sur les cours du pétrole. Or, depuis quelques semaines, les prix de marché sont orientés à la hausse."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gaz Tarifs Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants