1 min de lecture Agriculture

Le plan de 300 millions d'euros ne calme pas les éleveurs français

La vingt-quatrième édition du Salon international de l'élevage (Space) a ouvert ses portes mardi matin à Rennes dans une ambiance de grande tension. Une tension que le ministre de l'Agriculture avait pourtant tenté d'apaiser lors de sa visite inaugurale (grandement écourtée). Bruno Le Maire a, en effet, proposé un plan de développement de la filière portant sur quelque 300 millions d'euros sur trois ans. Une aide d'urgence de 30 millions est d'ores et déjà dégagée pour les agriculteurs en difficulté, confrontés à des prix bas à la production, ainsi que le versement anticipé de certaines aides européennes cette année.

Anne Le Henaff
Anne Le Henaff Journaliste RTL

Envoyez vos photos/vidéos sur Témoins RTL

Logo Témoins


Les manifestants ont tenté à plusieurs reprises de franchir les barrières entourant la salle, aux accès soigneusement filtrés, où le ministre et le responsable agricole ont prononcé leurs discours. Les gendarmes, présents en nombre, les ont repoussés en utilisant les gaz lacrymogènes.

Des stands du ministère de l'Agriculture, de la FNSEA et des JA, du CNIEL (interprofession laitière) ont été mis à sac par les agriculteurs, qui ont démonté ou jeté à terre du mobilier et dispersé papiers et documentation. Les manifestants scandaient des slogans hostiles à la FNSEA et à son président, lançant vers le bâtiment des oeufs, des bouts de ferraille ou des petits sacs en plastique avec du lisier.

Le plan d'aide annoncé par Bruno Le Maire court de 2011 à 2013. Il comprend des aides directes et de mesures visant à augmenter la compétitivité des filières porcine, bovine et laitière, comme un audit des abattoirs pour analyser les coûts.

Lire la suite
Agriculture Économie RTL Matin 7h-9h30
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants