2 min de lecture Polémique

Le pari risqué de la CGT, qui politise son mouvement de contestation

ÉDITO - La CGT va défiler avec la France insoumise le 26 mai. Le syndicat est prêt à rogner sur son indépendance vis-à-vis des partis pour gagner son pari de la convergence des luttes.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Le pari risqué de la CGT, qui politise son mouvement de contestation Crédit Image : BERTRAND LANGLOIS / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Bénédicte Tassart
Bénédicte Tassart
et Loïc Farge

Cela fait des semaines maintenant que la CGT tente d'amorcer la convergence des luttes. SNCF, Air France, Fonction publique, étudiants : le syndicat veut additionner les mécontentements et devenir l'opposant numéro un à Emmanuel Macron.

Une mayonnaise qui ne prend pas. Même si la grève à la SNCF est importante. Même s'il y a des mouvements revendicatifs catégoriels ça et là. Alors c'est vrai qu'il s'est passé ces derniers jours un changement de ton au sein de l'organisation syndicale.

Jusqu'à présent, Philippe Martinez avait toujours refusé de participer à une journée d'action avec la France Insoumise. D'ailleurs, depuis la charte d'Amiens de 1906, la CGT se veut indépendante.

À lire aussi
L'"uritrottoir" de la discorde, sur l'île Saint-Louis à Paris société
Paris : les "uritrottoirs" font polémique

Mercredi 16 mai, après le vote massif des fédérations pour bouger les lignes, le secrétaire général a dit "On y va !". Ce sera donc le cas le 26 mai prochain. La CGT qui n'avait  jamais appelé les travailleurs à manifester un samedi ! Mais voilà, elle ne veut plus être solitaire.  

Nombre d'adhérents en baisse

Le nombre des adhérents cgétistes est en baisse. On compte 664.350 personnes encartées. Le chiffre diminue régulièrement depuis la fin de mandat du charismatique Bernard Thibault. Le départ précipité de Thierry Lepaon et l'arrivée non moins précipitée de Philippe Martinez y sont pour beaucoup.

Philippe Martinez parie sur un syndicalisme de rupture et de grève, plus idéologique. Il vise les élections professionnelles qui s'annoncent à la fin de l'année à la SNCF et dans la Fonction publique.

Face à la CGT et à SUD, il y aura les deux syndicats réformateurs : l'Unsa et  la CFDT, qui jeudi révisait le nombre de ses adhérents également à la baisse. Place donc, à la CGT, à une stratégie de guérilla !

Les plus

-Total va quitter l'Iran. Il y a un an, le groupe pétrolier avait signé un contrat avec Téhéran pour développer un champ gazier. Mais Total ne peut pas se voir exposé à des sanctions américaines. Ce sont les Chinois qui devraient sa place.

- Allonger le temps de travail des fonctionnaires des collectivités locales et revoir des accords trop généreux dans les municipalités : selon Le Figaro, c'est la piste du gouvernement pour réduire les effectifs de façon drastique.

La note du jour

0/20 pour cet économiste distingué, le gouverneur adjoint de la Banque d'Angleterre, qui affirme que l'économie britannique est "ménopausée". Un propos sexiste comme on en entend encore beaucoup.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Syndicats Cgt
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793412513
Le pari risqué de la CGT, qui politise son mouvement de contestation
Le pari risqué de la CGT, qui politise son mouvement de contestation
ÉDITO - La CGT va défiler avec la France insoumise le 26 mai. Le syndicat est prêt à rogner sur son indépendance vis-à-vis des partis pour gagner son pari de la convergence des luttes.
https://www.rtl.fr/actu/conso/le-pari-risque-de-la-cgt-qui-politise-son-mouvement-de-contestation-7793412513
2018-05-17 10:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/YIWVawcxMDheQHxEmUJWig/330v220-2/online/image/2018/0419/7793081778_marseille.jpg