2 min de lecture Journées pour l'emploi

Le numérique, un secteur créateur d'emplois

JOURNÉE DE L'EMPLOI - L'entreprise Globalis Media Systems, spécialisée dans la programmation de sites internet, emploie 31 personnes et a pour objectif de doubler ses effectifs en 2 ans.

Le numérique pourrait créer 35.000 emplois en France d'ici à 2018 (illustration)
Le numérique pourrait créer 35.000 emplois en France d'ici à 2018 (illustration) Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Journaliste RTL

RTL organise ce lundi 28 avril sa 57ème journée pour l'emploi qui est plus spécifiquement orientée vers l'emploi dans le numérique, en partenariat avec Le Figaro et Syntec Numérique, chambre professionnelle des entreprises du numérique.

SERVICES RTL

Avec près de 35.000 recrutements attendus en 2014, le numérique est un secteur créateur d'emplois qualifiés et à forte valeur ajoutée. Tous les profils sont concernés et recherchés : ingénieurs, étudiants, développeurs, seniors.
Paradoxalement, le secteur peine à recruter et n'attire que très peu de femmes (27%). Un véritable décalage entre le potentiel et la réalité du marché alors que plus de 93% des offres sont des CDI, avec de rapides perspectives d'évolutions.

Globalis Media Systems veut doubler ses effectifs

L'entreprise Globalis Media Systems, dans le 15e arrondissement, spécialisée dans la programmation de sites internet emploie 31 personnes actuellement et a pour objectif de doubler ses effectifs en 2 ans. Elle recherche des diplômés niveau Bac +2/3 ou Bac + 5.
Pour cela, l'entreprise recrute une personne chaque mois en CDI. "C'est pas facile. Je rencontre 5 candidats par semaine, ça représente 200 candidats sur une année et sur ces 200 candidats on en recrute une douzaine", explique Stéphane Guias, directeur des opérations chez Globalis Media Systems.

Quatre semaines de formation

La difficulté, elle, est inhérente aux métiers du numérique. Les technologies évoluent tous les 6 mois, et la formation des étudiants a du mal à suivre. "Je n'ai pas envie de dire que les jeunes sont mal formés. Ils sont formés, mais pas forcément sur des besoins qui correspondent au marché aujourd'hui", affirme Stéphane Guias.
"Quand on recrute des candidats, on propose 4 semaines de formation et après ils ont obligation d'auto-formation, on leur propose d'acheter pour eux des livres. Et deuxième chose : ils ont obligation de partager leurs connaissances", ajoute-t-il.
D'autant qu'être bon ingénieur ne suffit pas. Chez Globalis Media Systems, le sens du contact est primordial. "Être capable de s'exprimer, de comprendre le client, ça fait partie de la formation", explique Stéphane Guias.
Le salaire de départ va de 27.000 à 37.000 euros annuels, suivant le niveau de formation. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Journées pour l'emploi Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants