2 min de lecture Social

Le mammouth EDF dégraisse enfin

REPLAY / ÉDITO - EDF a présenté en comité central d'entreprise (CCE) une réduction de 5% de ses effectifs sur trois ans. L'entreprise est obligée de s'adapter.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Le mammouth EDF dégraisse enfin Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

EDF va supprimer 4.000 postes en France. Cela représente 5% des effectifs, et c'est en effet la première fois que l'électricien diminue à ce point sa force de travail. Il faut dire que cela intervient après une hausse de 9% entre 2010 et 2014. Tout cela se fera sans licenciement, avec le non-remplacement des départs à la retraite. Pourquoi une telle inversion de tendance ? Parce qu'EDF, à  la suite de l'ouverture à la concurrence du marché des entreprises, a perdu des parts de marché. Elle conserve aujourd'hui 70 à 75% de ce marché, après en avoir détenu la  totalité. Elle affirme donc ajuster ses effectifs à la nouvelle donne commerciale et stratégique.

L'entreprise embauchera quand même 1.000 ou 1.200 personnes par an, en particulier dans les nouveaux métiers comme le digital (le marketing ou la relation clients par Internet), qui est un domaine dans lequel a déjà fait de gros progrès dans les années récentes. Ces embauches ne seront pas forcément faites sous le statut des agents EDF. Bon nombre de nouvelles recrues choisissent le CDI classique, plutôt que l'emploi à vie du statut EDF. Du coup, ils n'ont pas la garantie absolue de l'emploi, ni le tarif très réduit pour l'électricité ; mais en contrepartie la progression salariale est plus rapide. Ils sont minoritaires, mais leur nombre progresse.

L'évolution s'est faite sous la pression de l'arrivée de la concurrence privée et la fin du monopole

François Lenglet
Partager la citation

Autre signe du changement progressif d'état d'esprit dans l'entreprise : un projet d'accord social a été finalisé il y a quelques jours pour passer les cadres au forfait-jour en matière de temps de travail. Cela voudrait dire qu'on ne compte plus leurs heures, mais qu'on s'aligne sur le régime le plus courant en France. Cela se fera sur la base du volontariat avec, pour ceux qui accepteraient ce nouveau régime, soit une prime de 10.000 euros, soit une progression salariale significative. Il faut bien sûr que les syndicats, CGT et FO, signent pour que l'accord soit valable. Ils avaient bloqué sur le sujet il y a quelques mois. Mais ils semblent avoir évolué sous la pression de leurs adhérents.

À lire aussi
Frichti s'est imposé comme l'une des plateformes de livraison de repas les plus populaires avec un modèle à contre-courant de ses concurrents économie
Frichti sur le grill pour les conditions de travail de ses livreurs de repas

Cela veut dire que les mammouths bougent quand même. C'est le cas d'EDF, encore timidement. C'est le cas de GDF, désormais intégré dans une entreprise privée avec une forte participation de l'État (Engie). C'est le cas aussi du pionnier en la matière, l'ex-France Telecom, devenu Orange, qui a embauché son dernier fonctionnaire en 1997. Dans tous ces ex-mammouths français, deux statuts coexistent : l'ancien, pour les personnels recrutés à l'époque du monopole ; et le nouveau, banalisé. Dans tous  ces cas, l'évolution s'est faite sous la pression d'un facteur déterminant : l'arrivée de la concurrence privée et la fin du monopole. C'est probablement pour cela que les entreprises publiques de transport (SNCF, RATP), qui ne connaissent qu'une concurrence partielle, ont moins changé que les autres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social EDF Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781495341
Le mammouth EDF dégraisse enfin
Le mammouth EDF dégraisse enfin
REPLAY / ÉDITO - EDF a présenté en comité central d'entreprise (CCE) une réduction de 5% de ses effectifs sur trois ans. L'entreprise est obligée de s'adapter.
https://www.rtl.fr/actu/conso/le-mammouth-edf-degraisse-enfin-7781495341
2016-01-22 08:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/F_VUs4Kglp0TcEhKCUm3hA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375198_francois-lenglet.jpg