3 min de lecture Restauration

Le magazine "La Grenouille à Grande Bouche" a ouvert son restaurant solidaire à Rennes

REPORTAGE - Le magazine "La Grenouille à Grande Bouche" a ouvert la semaine dernière son restaurant participatif et solidaire. Coups de mains à la rédaction, en cuisine ou en salle sont les bienvenus. Un lieu unique où chacun peut offrir un peu de son temps.

micro générique Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le magazine "La Grenouille à Grande Bouche" a ouvert son restaurant solidaire à Rennes Crédit Image : Patrice Gabard / RTL | Crédit Média : Patrice Gabard | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrice Gabard édité par Marie Gingault

Le magazine "La Grenouille à Grande Bouche" en est déjà a son cinquième numéro tandis que le restaurant à ouvert ses portes la semaine dernière à Rennes. Un lieu participatif et solidaire où chacun est le bienvenu pour apporter un petit coup de main, que ce soit à la rédaction, en salle ou en cuisine. 

"Aujourd’hui on a accueilli quatre bénévoles, l’idée c’est la convivialité, la transmission, le partage aussi autour des recettes" raconte Fanny la co-fondatrice du projet. Le restaurant s'est implanté dans le quartier populaire du Blosne, au sud de Rennes. 


"Moi je suis bénévole et je m’appelle Maria, J’ai mangé ici hier c’était très bon du coup j’ai voulu voir comment ça se passait derrière. Je me suis inscrite en tant que bénévole pour le lendemain donc aujourd’hui et voilà, me voici ce matin en cuisine" explique la nouvelle recrue à RTL.

Tandis que Maria s'attaque à la préparation de la crème de cacahuète, Jean-Pierre, boucher à la retraite s'occupe des suprêmes quand pour Marie-Pierre c'est nettoyage des salades. A chacun sa mission donc et cet investissement est également un bon moyen de tisser des liens comme l'explique Gérard en charge de la compotée d'oignon : "c’est donner de son temps pour privilégier le lien social, je pense que c’est pratique pour rencontrer les gens du quartier, moi j’habite le quartier du coup j’ai cette volonté de vouloir voir ce qu’il se passe autour de moi".

À lire aussi
La façade de L'Auberge du chef Paul Bocuse Gastronomie
Perte de la 3e étoile de Bocuse : le Guide Michelin justifie sa décision sur RTL

À l’heure du service, changement de décor. Les bénévoles ont déserté la cuisine pour laisser la place aux professionnels. Ils sont trois, dont le chef Benjamin Faix "Alors pour ce midi on a les suprêmes de volaille farcis aux champignons sinon après on aura la ballottine de raie avec tombée d’épinards et de poireaux servie avec un fromage blanc ciboulettes. Tous les jours, on rencontre de nouvelles personnes, leur histoire, on partage et c’est assez enrichissant"

Les bénéfices sont reversés à des associations

Une formule innovante comme nous l'explique Nathanaël, journaliste et inspirateur de la Grenouille à Grande Bouche  "À chaque fois on propose aux gens de nous donner trois heures de leur temps, c’est vraiment la logique du coup de main. On est sur ce que l’on appelle une société coopérative d’intérêt collectif, c’est-à-dire que l’on est une entreprise qui légalement à une lucrativité limitée, les personnes qui viennent là, elles sont clairement bénévoles et ça ne peut pas être autre chose et c’est pour ça que très encadré"


Et l’objectif de la grenouille à Grande Bouche est clair : redistribuer ses bénéfices à des associations. C'est ce qu’elle a déjà fait avec les recettes des deux premiers restaurants tests, sur 15 jours et un mois. La somme de 1.000 euros a été versée à l'association "Petit bonheur" qui met en relation les habitants du quartier pour trouver, par exemple, une nourrice en cas d’imprévu.

"On paye tout le monde, les fournisseurs, les prestataires, les salariés, et ce qui reste, et bien l’enjeu c’est qu’en fin d’année on puisse le redistribuer. On a piqué l’idée à Montréal, on a piqué l’idée à un restaurant quebecois, il s’appelle les Robins des Bois et qui chaque année, depuis dix ans, redistribue 10 000 dollars à 4 associations. Notre idée c’est de faire un peu la même chose, de pouvoir accompagner sur du long terme quatre associations à qui on reverserait chaque année entre 8000 et 10 000 euros"

Des entrées et desserts à 3,50 euros

En salle le monde est présent, le coup de feu est lancé. Des prix raisonnables et accessibles, les entrées et desserts sont à 3,50 euros et les plats principaux à 9€50. "Aujourd’hui, vous avez trois serveurs bénévoles et c’est eux qui vont prendre les commandes" Parmi eux, Jean-Philippe qui s’exécute. "Je fais le service en tant que bénévole aujourd’hui. Je suis en reconversion, c’est un vieux rêve de gamin, je me suis essayé depuis le début de la semaine à la cuisine et au service." 

Un lieu de convivialité qui permet aux gens de s'investir, et cela fonctionne. La preuve en est avec le nombre de couverts servis "C’est costaud quand même quand il faut envoyer 80 couverts en une heure, une heure et demie. C’est pas de la tension c’est de la concentration et puis il faut envoyer 80 couverts pour la bonne cause, 80 couverts pour la convivialité, du partage, de la solidarité, donc c’est chouette". 
Chouette comme la Grenouille à Grande Bouche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restauration Restaurant Solidarité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants