2 min de lecture Croissance

Le FMI révise à la hausse la croissance de la France

REPLAY / ÉDITO - Le Fonds monétaire international a conclu son examen annuel de l’économie française. On s'en sort avec une note en demi-teinte.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Le FMI révise à la hausse la croissance de la France Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Côté progrès -et c’est la bonne nouvelle du jour -, le FMI relève ses prévisions de croissance à 1,5%, identiques à celles du gouvernement. De quoi donner un peu de crédit au "ça va mieux" cher au président de la République. Avec une grosse réserve nous explique toutefois le FMI : "Aller mieux ne signifie pas aller bien". Globalement, à l’exception de cette lueur, tirée par la seule consommation et que l’agitation sociale en cours peut très vite fragiliser, tout indique que le chômage restera à un niveau élevé ces prochains mois et que le délabrement de nos finances publiques va perdurer. Sur ce terrain, nous allons faire illusion en 2016 grâce à la charge fiscale et aux recettes de TVA, mais notre dette qui atteint 98% de la richesse du pays pourrait dès 2017 franchir le seuil symbolique de 100%.

Pacte de responsabilité, CICE, lois Rebsamen, Macron, Sapin 2... Notre pays a enchaîné les réformes. L’institution dirigée par Christine Lagarde signale qu’elles vont  dans le bon sens. Avant de souligner leur relative inefficacité. Le FMI a calculé que nous pourrions économiser 70 milliards dans nos dépenses sociales sans affecter notre système de redistribution si ces dépenses étaient mieux gérées et mieux ciblés vers les bons bénéficiaires.

Un modèle généreux sans cohérence

Constat sévère aussi sur l’évolution de la masse salariale de la Fonction publique, bien supérieure à l’inflation. Quant à l’assurance-chômage, elle coûte très cher sans pour autant favoriser l’emploi : neuf chômeurs français sur dix n'ont aujourd'hui aucune chance de retrouver un emploi. Nous entretenons un modèle généreux mais sans cohérence.

Même dans une situation internationale stabilisée, nous devrions avoir très chaud dès 2017. Les coups de pouce catégoriels, qui ont fleuri ces derniers temps, arriveront à maturité dans le prochain Budget. Il faudra financer les 7 à 8 milliards de largesses annoncées. C'est impossible par l’impôt : nous sommes désormais officiellement champion du monde en la matière. C'est aussi impossible par de la dette, et 1,5% n’y suffiront pas. Il faut croiser les doigts : nous sommes à la merci du prix des matières premières, des taux d’intérêts et du niveau de l’euro. Des paramètres qu’aucun gouvernement ne maîtrise.

La note du jour

À lire aussi
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy" économie
Croissance : le gouvernement baisse sa prévision pour 2020

15/20 au CHU de Bordeaux. Il fera transporter dès l'an prochain le sang et les organes de transplantation vers ses hôpitaux par des drones spécialisés, qui feront office de mini-ambulances volantes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Croissance Social Travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783371967
Le FMI révise à la hausse la croissance de la France
Le FMI révise à la hausse la croissance de la France
REPLAY / ÉDITO - Le Fonds monétaire international a conclu son examen annuel de l’économie française. On s'en sort avec une note en demi-teinte.
https://www.rtl.fr/actu/conso/le-fmi-revise-a-la-hausse-la-croissance-de-la-france-7783371967
2016-05-25 07:38:00