2 min de lecture Youtube

Cyprien, Squeezie et Norman : le fabuleux jackpot de stars de YouTube

LE CHIFFRE DU JOUR - Mixicom, groupe assurant la régie publicitaire des trois Youtubers stars, a été racheté pour 75 millions d'euros.

Les Youtubeurs Cyprien, Squeezie et Norman ont touché le jackpot
Les Youtubeurs Cyprien, Squeezie et Norman ont touché le jackpot Crédit : Caroline Brenière / RTL.fr
Micro RTL (illustration)
Caroline Brenière

Être YouTubeur peut rapporter gros. BFM Business a révélé ce mardi 12 avril les sommes colossales perçues par Cyprien, Squeezie et Norman, les trois plus importantes stars françaises sur YouTube. Tous les trois sont actionnaires de Talent Web SAS, filiale du groupe Mixicom, qui s'occupe de leur régie publicitaire.

L'entreprise a été achetée en septembre dernier pour 75 millions d'euros, dont 25 millions pour Talent Web SAS, par Webedia, groupe qui détient déjà Allociné, Jeuxvideos.com ou encore Puremedias. À la clef pour les YouTubeurs, une importante somme d'argent. 6,6 millions d'euros pour Cyprien, 4 millions d'euros pour Squeezie et 2,2 millions d'euros pour Norman. Pourtant, les célèbres YouTubeurs avaient investi des sommes biens moins élevées seulement huit mois plus tôt : 3.900 euros pour Cyprien, 3.000 euros pour Squeezie et 1.000 euros pour Norman. Chacun était actionnaire à hauteur de respectivement 26,5%, 15,9% et 8,8%.

Un montage fiscal pour éviter les taxes

Et le jackpot ne s'arrête pas là. Si les résultats sont bons, alors Webedia signera des chèques supplémentaires, pouvant atteindre au total 21 millions d'euros. Cyprien pourrait ainsi ajouter 5,2 millions d'euros à sa cagnotte, Squeezie 3,3 millions, et Norman, 1,8 million. Cela vient s'ajouter à leurs revenus annuels. Selon les calculs des Échos, Squeezie toucherait 480.000 euros, Cyprien, 360.000. Norman gagnerait 100.000 euros par an. 
Selon BFM Business, afin de mettre à l'abri les importantes plus-values touchées, Cyprien, Norman et Natoo (qui a touché 221.239 euros lors de la vente) auraient mis en place un montage fiscal, qui leur évitera de lourds impôts. Chacun a créé une société à son nom, respectivement Web born, Mouton Company et Natoo SASU, sur lesquels ils ont pu transférer leurs actions avant la vente. Ils évitent ainsi de payer l'impôt sur la plus-value, à condition que leur société réinvestisse en moins de deux ans la moitié de l'argent récolté, ce que Cyprien a déjà commencé à faire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Youtube Internet Rachat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants