1 min de lecture Journées pour l'emploi

Le BTP, un secteur où les entreprises continuent de recruter

REPLAY - Acorus, entreprise de rénovation de bâtiments anciens, a déjà recruté 90 personnes depuis le début de l'année et espère encore en recruter 30.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Le BTP, un secteur où les entreprises continuent de recruter Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Philippe Roy-Contancin | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Roy Contancin
Philippe Roy-Contancin et Claire Gaveau

Acorus, est une entreprise de rénovation de bâtiments anciens. En deux ans, elle a doublé de volume et compte aujourd'hui 400 personnes installées en Île-de-France, à Bordeaux et à Lyon. Si elle a recruté 90 personnes entre janvier et mars, la société est tout de même confronté à une pénurie de main d'oeuvre. 

Pour travailler chez Acorus, il ne suffit pas d'être un bon maçon, électricien plombier ou peintre. Un comportement irréprochable est avant tout demandé. "On travaille beaucoup avec les bailleurs sociaux donc on va être chez le locataire et pareil dans un hôtel. L’hôtel ne ferme pas, il ne s'agit pas que notre technicien déboule dans pour le hall pour aller fumer une cigarette", détaille le PDG, Philippe Banquet. 

En un mot ? Le savoir-être. Et selon les dires du président, c'est le plus compliqué lors du recrutement. "On considère que pour recruter une personne, il faut en avoir vu et peut-être pris en période d'essai au moins quatre. Cette phase qui fait qu'il en reste un sur quatre c'est principalement le savoir-être", explique Philippe Banquet qui aimerait bien recruter encore une trentaine de nouveaux salariés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Journées pour l'emploi Emploi Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants