1 min de lecture Consommation

Lactalis : un économiste analyse l'évolution du rapport consommateurs-entreprises

INVITÉ RTL - Philippe Moati, spécialiste des questions de consommation, analyse la défiance des consommateurs face aux grandes multinationales.

Stéphane Carpentier L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier
>
Lactalis : "Le pouvoir se rééquilibre entre les consommateurs et les entreprises" Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date :
La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Bernard Poirette

Lactalis vit sans doute l'une des plus grandes crises de communication de son histoire. Le PDG de l'entreprise, d'habitude muré dans son silence, a fait le pari - certains diront tardif - de la transparence. Dans une interview au JDD, il promet "d'indemniser toutes les familles qui ont subi un préjudice". Face aux consommateurs furieux, les entreprises sont-elles tenues de communiquer ?

Invité de RTL dimanche 14 janvier, Philippe Moati confirme qu'elles sont tenues de le faire "pour plusieurs raisons". "Pour la première fois dans l'histoire de la consommation, les consommateurs sont en réseau. Ils communiquent les uns avec les autres. Cette mise en réseaux fait émerger une intelligence collective qui fait que le pouvoir se rééquilibre entre les consommateurs et les entreprises - la concurrence se renforce - à une époque où les consommateurs expriment de la défiance à l'égard des grandes marques et des grandes enseignes."

Selon le spécialiste, les consommateurs "considèrent, contrairement au discours des entreprises, les intérêts ne sont pas nécessairement convergents. On a bien compris que les entreprises sont là d'abord pour gagner de l'argent, elles sont prêtes à mentir, à tricher pour servir leurs intérêts", analyse Philippe Moati, qui constate aussi que l'indignation des consommateurs n'est pas toujours suivie d'effets dans la pratique.

À lire aussi
Amazon veut rendre Alexa incontournable dans la maison connectée Connecté
Micro-ondes, TV, horloge... Amazon veut s'imposer dans la maison intelligente

L'effet Cash Investigation est invisible

Philippe Moati, spécialiste de la consommation
Partager la citation

"J'ai été frappé par le cas Lidl. Cash Investigation (émission de France 2 présentée par Élise Lucet, ndlr) a dénoncé les conditions de travail des employés. J'ai regardé les chiffres : Lidl continue de prendre des parts de marché. L'effet Cash Investigation dans la trajectoire commerciale de Lidl est invisible. Il y a un distinguo à faire entre l'émotion que suscite l'actualité et la réalité."

Pourtant, les enquêtes montrent que les personnes interrogées déclarent qu'elles changent leur mode de consommation en fonction des aspects environnementaux et sociétaux. "Mais dans les actes, c'est un peu plus compliqué", conclut le spécialiste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Lait Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791822909
Lactalis : un économiste analyse l'évolution du rapport consommateurs-entreprises
Lactalis : un économiste analyse l'évolution du rapport consommateurs-entreprises
INVITÉ RTL - Philippe Moati, spécialiste des questions de consommation, analyse la défiance des consommateurs face aux grandes multinationales.
https://www.rtl.fr/actu/conso/lactalis-un-economiste-analyse-l-evolution-du-rapport-consommateurs-entreprises-7791822909
2018-01-14 11:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pwxWASh6JNYG2-UIXlKOXA/330v220-2/online/image/2018/0112/7791807777_l-usine-de-la-societe-laitiere-celia-qui-appartient-au-groupe-lns-lactalis-a-craon.jpg