1 min de lecture

La solidarité bien mal récompensée

Après le licenciement de sa soeur, le 6 mai, Abigaïl a démissionné... 17 jours après.
Podcast du Vendredi 12 Octobre 2018.

Julien Courbet
Julien Courbet Crédit : Nicolas Gouhier / RTL
Julien Courbet
Julien Courbet


Le cas d'Abigaïl

Abigaïl et sa sœur Isabeau étaient commerciales chez un prestataire de l’industrie pharmaceutique. Tout se passait bien pour toutes les deux jusqu’au jour où leurs supérieurs ont demandé à sa sœur d’acheter son propre véhicule pour aller démarcher ses clients. Dans l’incapacité financière de faire une telle acquisition, Isabeau conteste cette décision et se retrouve licenciée le 6 mai 2018. Solidaire, Abigaïl démissionne le 23 mai. Depuis, elles rencontrent toutes les deux un problème de taille. Elles ne parviennent pas à se faire verser leur solde de tout compte. Concernant Abigaïl, son salaire de mai, ses jours de congés et une prime ne lui ont pas été réglés, soit près de 3800€. Quant à Isabeau, il lui manque ses payes d’avril et de mai, une prime d’objectif, ainsi que ses indemnités compensatrices et de licenciement, soit la bagatelle de 4614€. .

Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795392141
La solidarité bien mal récompensée
La solidarité bien mal récompensée
Après le licenciement de sa soeur, le 6 mai, Abigaïl a démissionné... 17 jours après. Podcast du Vendredi 12 Octobre 2018.
https://www.rtl.fr/actu/conso/la-solidarite-bien-mal-recompensee-7795392141
2018-10-31 11:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dNUmKYK40Z88eb0sA6NISw/330v220-2/online/image/2018/0824/7794520403_julien-courbet.jpg