1 min de lecture SNCF

La SNCF ne prévoit pas "à l'heure actuelle" de hausse des tarifs en 2016

LE GRAND JURY - Pour "aider les Français à voyager moins cher", l'entreprise publique va ouvrir en 2016 de nouvelles lignes économiques, notamment pour ses trains Ouigo et Intercités.

245x300_Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Guillaume Pepy était l'invité du "Grand Jury" dimanche 20 décembre - Partie 1 Crédit Image : RTL / Christophe Guibbaud / Abacapress | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Julien Absalon

Pour renforcer la sécurité de ses voyageurs, la SNCF s'équipe de nouveaux dispositifs tels que les portiques installés à Paris et Lille sur les quais des lignes Thalys. Des investissements coûteux auxquels il faut ajouter des pertes financières liées à la baisse de fréquentation consécutive aux attentats. L'entreprise publique pourrait alors être tentée d'équilibrer ses comptes avec une hausse des prix des billets, comme en 2015 (+2,6%). Mais Guillaume Pepy, le président du directoire, l'assure au micro de RTL : "Il n'y a pas à l'heure actuelle d'augmentation des tarifs prévue pour 2016". Le dirigeant précise cependant que cette décision "n'est pas encore prise", laissant entendre qu'il est encore dans l'attente d'un arbitrage ministériel.

Assurant entendre les Français "qui trouvent que le train est cher comme ils trouvent que les restaurants et les téléphones sont chers", Guillaume Pepy explique vouloir faire en sorte que "la SNCF reste une entreprise ouverte à tous". Sa solution ? "Multiplier les petits prix". L'année prochaine, il est ainsi prévu de "doubler" les destinations desservies par Ouigol'offre de TGV à bas coûts, mais aussi d'introduire des lignes Intercités "économiques" vers Nantes et Strasbourg pour des prix entre 15 et 35 euros.

"Il faut aider les Français à voyager moins cher", affirme Guillaume Pepy, qui tient à rappeler que "le prix du train évolue moins que l'inflation". Avec cette stratégie, ayant pour but de permettre aux usagers de "trouver un prix qui leur convienne", le président de la SNCF souhaite remplir en 2017 l'objectif d'avoir "un billet sur trois soit vendu à tout petit prix sur les TGV, aux alentours de 35-40 euros".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Guillaume Pepy Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780943475
La SNCF ne prévoit pas "à l'heure actuelle" de hausse des tarifs en 2016
La SNCF ne prévoit pas "à l'heure actuelle" de hausse des tarifs en 2016
LE GRAND JURY - Pour "aider les Français à voyager moins cher", l'entreprise publique va ouvrir en 2016 de nouvelles lignes économiques, notamment pour ses trains Ouigo et Intercités.
https://www.rtl.fr/actu/conso/la-sncf-ne-prevoit-pas-a-l-heure-actuelle-de-hausse-des-tarifs-en-2016-7780943475
2015-12-20 13:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dBo2K6X_ZwZqOBCXW9itlw/330v220-2/online/image/2015/1220/7780943978_guillaume-pepy-etait-l-invite-du-grand-jury-sur-rtl-dimanche-20-decembre-2015.jpg