2 min de lecture Espace

La mission Rosetta a requis 1,3 milliard d'euros

REPLAY / ÉDITO – L'atterrissage du robot Philae a été un succès. Cependant, cette opération de grande envergure a nécessité un investissement colossal : 1,3 milliard d'euros ont été mobilisés.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
La mission Rosetta a requis 1,3 milliard d'euros Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Pour la première fois dans l'histoire de l'Humanité, l'Europe a posé en douceur mercredi 12 novembre un petit robot, Philae, à la surface d'une comète, couronnement d'une aventure spatiale entamée il y a vingt ans. Le coût total de ce projet s'élève à 1,3 milliard d'euros. Est-ce utile de dépenser tout cet argent ? Mille fois oui !

Même en écoutant les voix des plus réticents à l'aventure spatiale, on ne peut que ce budget aura été utile. Remettons les pendules à l'heure. La mission Rosetta, qui a débuté en 1996, doit se terminer l'année prochaine. La somme totale de 1,3 milliard d'euros représente un demi sous-marin moderne ou trois Airbus A380. Ce n'est pas si énorme.

La participation de la France au projet est de 20%. Cela fait de notre pays le plus gros contributeur. La France investit en moyenne deux milliards d'euros par an dans la conquête spatiale. C'est très faible, ramené au nombre d'habitants. Au niveau de l'Europe, chaque habitant verse au fisc le prix d'un ticket de cinéma pour financer l'espace. C'est quatre fois moins qu'aux États-Unis.

Pour un euro d'investi, on estime qu'il y a 20 euros de retombées économiques

Bénédicte Tassart
Partager la citation

L'espace fait travailler 16.000 personnes en France. Quand on demande à une entreprise de construire un appareil qui peut exister, résister à travers l'Univers, vous vous doutez bien que cette entreprise réutilise cette technologie pour des produits plus habituels. Pour un euro d'investi, on estime qu'il y a 20 euros de retombées économiques. 

À lire aussi
La planète Mars, capturée par le centre de contrôle de mission Propulsé
De l’eau glacée à quelques centimètres sous la surface de Mars

Les satellites de communication sont directement rentables. Un satellite est remboursé quand vous utilisez votre système de géolocalisation sur votre GPS, ou quand vous regardez la télé par satellite. D'ici trois ans, un tiers de la planète devrait avoir la télé par satellite. Pour le reste, la recherche spatiale, c'est mieux comprendre le réchauffement climatique, par exemple. Là, c'est inestimable. 

Les repères du jour

- Rendez-vous dans la rue le 1er décembre à 10 heures à Paris et à Toulouse pour les petits patrons de la CGPME. Le mouvement patronal proteste contre les contraintes, les cotisations sociales et les taxes de plus en plus nombreuses sur les entreprises. En ligne de mire notamment, le compte pénibilité. On attend maintenant de connaître la forme de la mobilisation du Medef, la même semaine.

- Nous aurons du gaz tout l'hiver, même en cas de grand froid ou de rupture totale d'approvisionnement du gaz russe. Les professionnels nous rassurent. Les niveaux de stocks de gaz, à 30% de la consommation annuelle de la France, sont satisfaisants.

La note du jour

7 sur 20 au groupe Danone. En appelant en début d'année son nouveau yaourt Danio, la multinationale fait de l'ombre à l'entreprise de crèmes glacées du Nord, la maison maison Dagniaux. Certains demandent à cette PME, vieille de près de 90 ans, de changer de nom. Elle vient de saisir la justice.

RTL vous recommande
Lire la suite
Espace Innovation Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants