3 min de lecture Mode

La greffe de barbe, une tendance qui gagne du terrain

INTERVIEW - En France, le nombre de greffes de barbe a explosé au cours des deux dernières années. Une tendance révélatrice : les hommes aussi subissent leurs propres diktats de la beauté.

Le nombre de greffes de barbe a augmenté au cours des deux dernières années
Le nombre de greffes de barbe a augmenté au cours des deux dernières années Crédit : Capture d'écran Instagram / lukeditella
116690883422487384627
Camille Kaelblen
Journaliste

Elles ne sont qu'une petite quinzaine en France mais elles se partagent aujourd'hui un marché des plus florissants : celui de la greffe de barbe. Depuis quelques années, une poignée de cliniques de greffe de cheveux françaises proposent à leurs patients de faire de leur maigre barbichette une barbe pleine de panache. Pari gagnant : aujourd'hui, certains établissements parisiens pratiquent jusqu'à deux greffes par semaine.

Une explosion qui illustre le changement fulgurant du rapport des hommes à leur pilosité faciale.
"Il y a 3 ou 4 ans, on ne faisait quasiment que de la greffe réparatrice, pour des patients qui avaient eu un accident au visage par exemple", explique le Dr Duvernois, chirurgien à la clinique des Champs-Elysées, à RTL.fr. Aujourd'hui, la greffe réparatrice ne constitue plus qu'un tiers des interventions. Pour les deux tiers restants, il s'agit soit de combler des trous dans la barbe, soit de la rendre plus fournie.

Une intervention longue mais bénigne

Se faire greffer quelques poils supplémentaires a toutefois un coût : entre 3.500 et 6.000 euros, selon les cliniques et les types d'interventions, pour une opération qui n'est évidemment pas remboursée par la Sécurité sociale. Presque aussi onéreuse qu'une greffe de cheveux, l'intervention est aussi plus technique. "Le geste consiste à prélever des cheveux sur la couronne hippocratique (au sommet de la nuque), puis à les réimplanter au niveau des zones à combler", explique le Dr Duvernois. Le chirurgien implante ainsi de 600 à 1.000 greffons. La durée totale de l'opération, elle, est comprise entre 9 heures et 16 heures.

Et les résultats, alors ? "C'est à vie", assure le chirurgien, car la technique de greffe utilisée réimplante des cheveux qui ont été prélevés sur une zone du crâne où ils ne tombent jamais. Le site Internet de la clinique indique toutefois que pour voir les résultats définitifs, il faut patienter entre 6 mois et 1 an.

À lire aussi
le jean La Curiosité Est Un Vilain Défaut
L'histoire du jean !

Hugh Jackman, précurseur d'un look "pilosité faciale"

La pilosité faciale est devenue, au cours des dernières années, un incontournable de la mode masculine globalisée. Son grand retour n'est pas seulement à imputer au look "hipster", selon le Dr Duvernois : "C'est depuis l'apparition, dans X-Men, d'un Hugh Jackman à la barbe de trois jours que l'on a commencé à observer ce phénomène", affirme-t-il. D'abord circonscrite aux cliniques de la côte Ouest américaine, la nouvelle tendance chirurgicale s'est ensuite propagée à grande vitesse dans toute l'Europe. Et même au-delà, désormais. Parmi les patients du Dr Duvernois, certains viennent même du Moyen-Orient ou de Russie.
Mais si la greffe de barbe tente de plus en plus d'hommes, ce n'est cependant pas qu'une simple affaire de mode. Pour certains patients imberbes ou à la barbe très discrète, il s'agit de gagner en assurance dans le milieu professionnel, par exemple, ou simplement de paraître moins jeune.

La barbe, signe extérieur d'une quête de virilité

Car la pilosité faciale reste, pour beaucoup d'hommes, un marqueur social important. Et les sites qui vantent les avantages de la greffe de barbe l'ont bien compris. Ils rivalisent de stratégie pour conquérir le cœur des hommes en quête d'une apparence connotée plus masculine. "La barbe et la moustache sont ancrées dans notre société", clame ainsi le site de DHI France, clinique parisienne spécialisée dans la greffe de cheveux.

La barbe ne serait finalement rien de moins que le signe extérieur ultime de la virilité... mais aussi du pouvoir. Si l'on en croit le même site, la barbe a "infiltré les milieux plus classiques de la finance et de la banque". Un argumentaire persuasif qui joue avec la symbolique de l'apparence. Au moins autant, par exemple, que les sites qui encouragent les femmes à entretenir leur minceur, synonyme implicite d'une vie saine, dynamique et épanouie. Tout cela nous renvoie à cette simple question : est-ce vraiment la barbe qui fait l'homme ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mode Chirurgie esthétique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779932347
La greffe de barbe, une tendance qui gagne du terrain
La greffe de barbe, une tendance qui gagne du terrain
INTERVIEW - En France, le nombre de greffes de barbe a explosé au cours des deux dernières années. Une tendance révélatrice : les hommes aussi subissent leurs propres diktats de la beauté.
https://www.rtl.fr/actu/conso/la-greffe-de-barbe-une-tendance-qui-gagne-du-terrain-7779932347
2015-10-02 17:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XBdsMUnzY9Cf-HMVZeFOGw/330v220-2/online/image/2015/1002/7779933467_le-nombre-de-greffes-de-barbe-a-augmente-au-cours-des-deux-dernieres-annees.png