1 min de lecture Brico déco design

La Fiancée du Mekong fête ses 20 ans avec une collection de coussins

L’OBJET DE LA SEMAINE - La Fiancée du Mekong souffle ses 20 bougies et célèbre son anniversaire avec une collection de petits coussins en soie, ornés d’imprimés colorés, fleuris ou graphiques.

La Fiancée du Mekong
La Fiancée du Mekong
Pauline Fontaine
Journaliste RTL

La Fiancée du Mekong, marque de prêt-à-porter et d’accessoires de décoration connue pour ses créations bohèmes, célèbre ses 20 ans et lance, pour l’occasion, une collection de coussins (le coussin est à 29,90 euros) en hommage à l’Asie.

Réalisés en soie, les différents modèles revêtent les imprimés emblématiques de la marque dont les dessins et couleurs rappellent les escales de la créatrice, Pascale Mordret, le long du Fleuve Congo. 
Imaginés dans de petits formats, les différents coussins s’accumulent facilement et jouent les contrastes. Idéal pour apporter une jolie touche d’exotisme à sa maison.

Une collection aux influences asiatique

Imprimés fleuris  sur fond de bleu turquoise, de rose girly ou de beige poudré, motifs graphiques aux teintes fraîches et pétillantes, tous les modèles sont directement inspirés des atmosphères de la Thaïlande, de l'Inde, du Laos ou de Bali. 
La collection célèbre dignement l’anniversaire et l’identité de la maison. Elle est d'inspiration asiatique, à l'image des autres collections de la marque.

Les parures de lit, fauteuils, boîtes, boutis, nappes et autres coussins se composent joliment de déclinaisons graphiques, fleuries, japonisantes ou encore ethniques aux teintes franches et nuancées. Le tout pour un résultat, coloré, fantaisiste et féminin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brico déco design Accessoires Déco tendance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants