1 min de lecture Économie

L'industrie automobile passe la seconde, mais cherche la troisième

ÉDITO - L'automobile est souvent un bon exemple du léger mieux de l'industrie en France. On est pourtant encore loin des records.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
L'industrie automobile passe la seconde, mais cherche la troisième Crédit Image : AFP / ERIC PIERMONT | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

La production automobile a fortement augmenté en France en 2017. Les usines tricolores de PSA, de Renault et de Toyota ont tourné à plein régime. Leurs chaînes de production ont livré l'an dernier 2,3 millions de véhicules.

C'est le premier coup d'arrêt réel après une décennie d'attrition. Il y a moins de cinq ans, les usines produisaient péniblement un demi million de véhicules en moins. Ce phénomène est d'autant plus remarquable qu'il s'est réalisé sans dopage : pas de prime à la casse ni de campagne de ventes à perte.

Les Français retrouvent de l'appétit pour les voitures "made in France". C'est un des éléments clés de ce redressement. Nos constructeurs ont sensiblement amélioré leurs gammes. Les résultats sont là, ça marche. Regardez : PSA fait un tabac avec ses nouveaux modèles (+12%).

À lire aussi
Un plant de cannabis (illustration) cannabis
Les buralistes français prêts à vendre du cannabis légal

Mais il y a des phénomènes plus capitaux, comme les conditions de fabrication qui ont beaucoup bénéficié des dispositifs compétitivité de François Hollande. Par ailleurs, la demande européenne a elle aussi été robuste. C'est très bon, par exemple, pour Toyota qui construit et exporte ses Yaris depuis son site de Valenciennes.

La dynamique de la croissance va-t-elle accélérer cette bonne évolution ? Paradoxalement, pas vraiment. Car nos constructeurs, qui affichent des résultats financiers exceptionnels, sont complètement mondialisés. Le "made in France", chez PSA, représente seulement 30% de ses fabrications totales. C'est à peine 20% chez Renault.

Les plus

- Le Qatar achète 28 hélicoptères militaires NH90, une excellente nouvelle pour Airbus Hélicopters.

- La Grande-Bretagne veut supprimer les petites pièces de monnaie : des économies pour la Banque d'Angleterre et de l'inflation pour les Anglais.

La note du jour

03/20 à Ikea et à ses deux anciens patrons français. Le parquet de Versailles les renvoie en correctionnelle pour espionnage à grande échelle des collaborateurs de l'enseigne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Auto Industrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792632460
L'industrie automobile passe la seconde, mais cherche la troisième
L'industrie automobile passe la seconde, mais cherche la troisième
ÉDITO - L'automobile est souvent un bon exemple du léger mieux de l'industrie en France. On est pourtant encore loin des records.
https://www.rtl.fr/actu/conso/l-industrie-automobile-passe-la-seconde-mais-cherche-la-troisieme-7792632460
2018-03-15 11:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-DAS7fOW4ACymbnx2SbuZw/330v220-2/online/image/2018/0315/7792636108_sur-une-chaine-de-montage-a-l-usine-renault-de-flins-sur-seine-le-2-mars-2017.jpg