2 min de lecture

ISF : "Un impôt stupide, un symbole politique", estime François Lenglet

REPLAY - Emmanuel Macron a relancé le débat sur l'ISF, un impôt qui coûte plus qu'il ne rapporte mais dont la réforme est politiquement tabou.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
LENGLET CO 21/04/02016 Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Emmanuel Macron a relancé une nouvelle fois le débat sur l'ISF, l'impôt de solidarité sur la fortune, avec une interview donnée à la revue Risques. Sur le fond, le ministre de l'Économie a fait une déclaration de bon sens, il explique qu'il y a deux formes de richesse, qu'il ne faudrait pas taxer de la même façon. Celle des entrepreneurs est utile à la société, parce qu'elle génère de l'activité économique et des emplois, alors qu'il y a des formes de patrimoine moins utile, et moins facilement délocalisable, comme l'immobilier, qu'on peut fiscaliser dans un impôt sur le patrimoine ou sur la succession.
  
Pourtant la gauche hurle, et le paradoxe, c'est que la plupart des membres du gouvernement sont d'accord avec Macron, à commencer par Manuel Valls lui-même. Mais le Premier ministre a pris ombrage de l'essor de son ministre, il saisit toutes les occasions pour le remettre à sa place, et c'est normal. 

Un impôt stupide mais un symbole politique

Mais surtout, la fiscalité des riches est le tabou français. François Hollande pense lui aussi que l'ISF est stupide, mais il l'a considérablement augmenté en arrivant au pouvoir. Tout comme il pensait que la taxe sur les très gros revenus, qu'il a mise en oeuvre, n'avait aucune utilité économique. L'ISF est stupide parce qu'il provoque l'exil d'un petit millier de grandes fortunes chaque année, en particulier des propriétaires d'entreprise. Parce qu'il provoque la vente du patrimoine industriel français à l'étranger, de la part d'actionnaires qui payent en impôt plus qu'ils ne reçoivent en dividendes. Parce qu'il taxe les parts qu'un actionnaire détient dans une entreprise, mais pas les œuvres d'arts, ni les pièces d'or de collection. C'est aberrant. 
 
Si François Hollande l'a augmenté, c'est parce que l'ISF est un symbole politique. Il fallait montrer qu'il était impitoyable avec les riches. Nous, les Français, voulons punir les riches, et les hommes politiques nous obéissent, aussi bien à gauche qu'à droite, du reste. C'est un homme de droite, Alain Juppé, qui avait augmenté l'ISF, en 1995 ! Et à l'inverse, les hommes politiques de droite qui ont soit supprimé l'ISF, Jacques Chirac en 1986, soit réduit cet impôt, comme Sarkozy en 2011, ont perdu les élections parce qu'ils ont été taxés, si je suis dire, d'être le candidat des riches. Et en France, on ne peut pas être élu avec cette étiquette. 

Une modernisation délicate

Il va falloir beaucoup d'habileté pour moderniser cet impôt qui rapporte 5 milliards d'euros au budget de la France, mais en coûte probablement davantage à l'économie. D'autant que le débat sur les inégalités est lui aussi légitime. C'est en France qu'elles ont le moins augmenté, mais elles sont bien là, et la fiscalité est un instrument qui permet de les atténuer, grâce à la redistribution. Il faut taxer les riches, mais pas n'importe comment. Comme toujours, quand un impôt est disproportionné ou mal boutiqué, et le quinquennat Hollande en est une illustration régulière, il produit un effet contraire à celui qui était visé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782923702
ISF : "Un impôt stupide, un symbole politique", estime François Lenglet
ISF : "Un impôt stupide, un symbole politique", estime François Lenglet
REPLAY - Emmanuel Macron a relancé le débat sur l'ISF, un impôt qui coûte plus qu'il ne rapporte mais dont la réforme est politiquement tabou.
https://www.rtl.fr/actu/conso/l-impot-sur-la-fortune-un-impot-stupide-un-symbole-politique-estime-francois-lenglet-7782923702
2016-04-21 10:34:14
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BPeb-M2wBDfbES-eu4QRPQ/330v220-2/online/image/2016/0421/7782925640_impot-de-solidarite-sur-la-fortune.jpg