2 min de lecture Écotaxe

L'écotaxe suspendue, Royal évoque une vignette pour les poids lourds étrangers

Afin de pallier la défunte écotaxe, Ségolène Royal a suggéré dimanche la mise en place d'une vignette pour les poids lourds étrangers.

La ministre a également évoqué le renforcement du frêt ferroviaire et la création d'autoroutes de la mer (illustration).
La ministre a également évoqué le renforcement du frêt ferroviaire et la création d'autoroutes de la mer (illustration). Crédit : PHILIPPE MERLE / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a évoqué dimanche 19 octobre l'imposition possible d'une vignette pour les poids lourds étrangers transitant sur le territoire français pour financer le manque à gagner de la suppression de l'écotaxe.

Elle a rappelé, à l'antenne de BFM TV, qu'une partie de l'argent manquant serait financé par une hausse du prix du gazole pour les transporteurs routiers français. "Comme le prix du gazole est au plus bas, cette taxe sera à peine ressentie" par les transporteurs, a-t-elle justifié.

"Restera à régler le problème des camions étrangers", a-t-elle dit, en citant l'exemple d'un poids lourd qui "fait son plein en Belgique, traverse toute la France pour arriver en Espagne sans avoir payé la taxe sur le gazole, ce qui n'est pas juste".

On regarde si ce sera une vignette ou une interdiction de prendre les routes nationales avec obligation d'emprunter les autoroutes.

Ségolène Royal
Partager la citation

"On regarde si ce sera une vignette ou une interdiction de prendre les routes nationales avec obligation d'emprunter les autoroutes", a-t-elle dit, en disant que sa "préférence c'est ce qui sera juste et efficace". "Il n'y a pas l'écotaxe ou rien, il faut trouver l'argent et que ça ne retombe pas sur les Français", a-t-elle dit en soulignant que les camions, qui endommagent davantage les routes, devaient financer leur entretien.

La ministre a par ailleurs assuré au passage vouloir "renforcer le frêt ferroviaire" et a plaidé pour la création des autoroutes de la mer.

Quel avenir pour Ecomouv' ?

En ce qui concerne la société Ecomouv' qui emploie près de 200 salariés, "il faut trouver des solutions", a martelé Ségolène Royal, qui s'est déjà dite prête à aller "jusqu'au contentieux" judiciaire pour revoir les conditions du contrat "exorbitant" avec la société italienne qui a engagé entre 800 millions et 1 milliard d'euros d'investissements.

"Nous sommes en train de regarder juridiquement ce qui nous engage et non", a-t-elle précisé, en disant vouloir "s'impliquer personnellement pour trouver des solutions pour les salariés" de l'entreprise. Basée à Metz, la société emploie 200 salariés et quelque 130 fonctionnaires des douanes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écotaxe Ségolène Royal Poids lourds
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774904801
L'écotaxe suspendue, Royal évoque une vignette pour les poids lourds étrangers
L'écotaxe suspendue, Royal évoque une vignette pour les poids lourds étrangers
Afin de pallier la défunte écotaxe, Ségolène Royal a suggéré dimanche la mise en place d'une vignette pour les poids lourds étrangers.
https://www.rtl.fr/actu/conso/l-ecotaxe-suspendue-royal-evoque-une-vignette-pour-les-poids-lourds-etrangers-7774904801
2014-10-20 07:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/t6h6G6ThntSb_PeB9ElkCg/330v220-2/online/image/2014/1020/7774904833_la-ministre-a-egalement-evoque-le-renforcement-du-fret-ferroviaire-et-la-creation-d-autoroutes-de-la-mer-illustration.jpg