2 min de lecture Info

Intempéries : des dégâts matériels importants sur la façade atlantique

Les grandes marées ont provoqué des dégâts matériels sur la façade atlantique, sans faire de blessés. Neuf départements restent placés en vigilance orange.

Les grandes marées ont provoqué des dégâts importants sur la façade atlantique. Ici Biarritz le 1er février 2014.
Les grandes marées ont provoqué des dégâts importants sur la façade atlantique. Ici Biarritz le 1er février 2014. Crédit : AFP / GAIZKA IROZ
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un spectacle "dantesque" sur l'île de Sein, des baies vitrées qui explosent sous l'effet de vagues géantes à Douarnenez et à Roscoff : la grande marée a provoqué des dégâts matériels sur la façade atlantique, notamment dans le Finistère. "C'est la première fois que je vois une mer comme ça, c'est énorme", a raconté Jean-Pierre Kerloc'h, le maire de l'île de Sein, balayée par la houle et des paquets de mer "énormes", et privée d'électricité. Décrivant un spectacle "dantesque", devant lequel "on se sent tout petit", l'élu a indiqué qu'une des deux gares maritimes de l'île finistérienne avait été "éclatée par un sac d'une tonne de sable placé pour la protéger, emporté comme un fétu de paille".

Dans le Finistère, qui faisait l'objet d'une attention particulière des autorités en raison d'un épisode sévère de houle prévu en début de soirée, une baie vitrée de la thalasso de Douarnenez a explosé sous les coups d'une vague, occasionnant des dégâts relativement importants. Les fortes vagues ont également brisé neuf baies vitrées de la clinique de Roscoff, sans impact toutefois sur le fonctionnement de l'établissement, selon la même source. A Plouescat, une douzaine de personnes ont par ailleurs été évacuées préventivement. Dans les Côtes-d'Armor, une douzaine de maisons ont été inondées par des vagues passées au-dessus de digues, dans le secteur de Plestin-les-Grèves, a indiqué la préfecture.

Le point critique fans les Landes ce dimanche matin

Un épisode "sèvère" de forte houle de nord-ouest, avec des vagues de huit mètres "en moyenne", avait été annoncé sur le littoral entre le Mont-Saint-Michel et la Vendée; un cocktail susceptible de provoquer "des événements un peu inquiétants", selon Françoise Souliman, préfète déléguée de la zone de Défense et de sécurité Ouest.

Plus au sud, à la pointe du Cap Ferret (Gironde), au moins 50 mètres d'une digue de sable se sont effondrés dans la mer samedi après-midi, sous l'effet de la houle et de la marée. Dans les Landes, où on annonçait des vagues "de 4 à 5 m" depuis 18h samedi, "le point critique se situera (dimanche) matin", avec de "possibles vagues de 7 à 8 m". Les pompiers landais ont effectué de leur côté une soixantaine de sorties. Huit maisons ont été inondées et 22 personnes ont été évacuées.

Vigilance orange dans 9 départements

À lire aussi
Le site Whirlpool d'Amiens (illustration) industrie
Les infos de 6h30 - Whirlpool : Emmanuel Macron doit revoir les ex-salariés à Amiens

La façade atlantique restait placé dimanche par Météo France en vigilance orange. Le phénomène s'atténuera progressivement par le nord dans la journée de dimanche, dit Météo France qui a levé l'alerte dans l'Ille-et-Vilaine et la Manche dimanche à 05H20. Dans le Finistère, où les autorités craignaient que la rivière de Morlaix n'échappe à tout contrôle "il y a eu moins d'eau (inondations, nldr) que prévu, 30 cm au lieu des 70 annoncés", s'est réjouie la maire de Morlaix, Agnès Le Brun.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Intempéries Météo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants