1 min de lecture Fnac

Inquiétude des employés après le rapprochement entre la Fnac et Darty

REPLAY / REPORTAGE - Après un mois de discussions, la Fnac et Darty se sont finalement dit oui. Un mariage entre les deux enseignes qui suscite certaines oppositions.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Inquiétude des employés après le rapprochement entre la Fnac et Darty Crédit Image : AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio et Guillaume Arlen

Après une revalorisation de son offre, la Fnac a finalement annoncé le rachat de Darty ce vendredi 6 novembre pour un montant de 858 millions d'euros. Un rapprochement qui va faire naître un géant de l'électronique et de l'électroménager avec 333 magasins et plus de 7 milliards de chiffre d'affaires. Mais les syndicats parlent d'une situation catastrophique et prédisent une casse sociale.

Si les inquiétudes sont partagées, ce sont surtout derrière les portes de l'enseigne rouge et blanche qu'elles sont les plus vives. Paul un vendeur à Darty se dit "pas très rassuré. Au niveau des employés je ne pense pas que ce soit une bonne chose", indique-t-il. Des doutes orientés notamment vers le siège. Car s'il y a union, il y aura forcément des postes qui vont disparaître poursuit le salarié de Darty. Le rachat devrait permettre d'effectuer près de 85 millions d'économies.

Fermeture de magasins ?

Et la proximité de certains magasins des deux enseignes suscitent aussi certaines craintes. "Quand ils sont proches, est ce qu'ils vont garder les deux ou en fermer un pour en faire un plus gros" s'inquiète l'employé de Darty. À la Fnac, le mariage semble mieux vécu. "Chacun a ses produits, ça ne m'inquiète pas et je pense que c'est une bonne chose" assure Esther une salariée de l'enseigne jaune et noire.

Un sentiment partagé par un client. "Il y aura une synergie des achats, des capacités de négociations plus grandes, tout le monde sera gagnant, j'espère que le client ne sera pas le perdant" nuance-t-il. Des interrogations sur la baisse des prix et sur l'emploi auxquelles n'a pas encore répondu la Fnac.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fnac Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants