3 min de lecture Intempéries

Inondations dans les Alpes Maritimes : les sommes que les collectivités et assureurs vont verser

ÉCLAIRAGE - Selon les premières estimations des assureurs, les intempéries du week-end devraient coûter au minimum 500 millions d'euros. La région PACA et le département des Alpes-Maritimes vont débloquer des aides exceptionnelles.

François Hollande en visite à Biot
François Hollande en visite à Biot Crédit : JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
Édouard Nguyen

Les précipitations intenses et la brusque montée des eaux dans les Alpes-Maritimes a surpris les habitants, pendant le week-end des 3 et 4 octobre. Le bilan humain de la catastrophe s'élève actuellement à 18 morts et 3 disparus, selon la préfecture du département. Outre les pertes humaines, d'importants dégâts matériels sont à déplorer. Selon les informations de RTL, les premières évaluations des assureurs portent leur coût à 500 millions d'euros.

Ce matin au micro de France Bleu Azur, Eric Ciotti, président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, a annoncé qu'il proposerait "une aide d'urgence de 5 millions d'euros''. Il a également exprimé "sa plus profonde tristesse aux famille dans cette épreuve dramatique". En plus d'un déblocage de 5 millions d'euros, le député a annoncé qu'il réunirait ce jeudi 8 octobre l'assemblée du Conseil départemental pour proposer de voter des mesures de solidarité et d'accompagnement.

"C'est une tragédie. Jamais dans l'histoire de notre département nous n'avions vécu un tel drame lié aux conditions climatiques"

Eric Ciotti
Partager la citation

Michel Vauzelle, président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a pu dressé un premier état des lieux à Mandelieu-la-Napoule ainsi qu'à Cannes, où il s'est déplacé, dans la journée de dimanche. Il a annoncé au cours de ce déplacement le déblocage par la région d’une aide exceptionnelle d’urgence d’un montant de 4 millions d'euros pour venir en aide aux habitants et aux communes sinistrées des Alpes-Maritimes. Cette aide sera soumise au vote des élus régionaux le 16 octobre prochain, lors de la prochaine assemblée plénière du Conseil régional.

État de catastrophe naturelle

À lire aussi
Vue d'une partie de l'effondrement du stade de football du club néerlandais AZ Alkmaar. intempéries
Pays-Bas : le toit d'un stade s'effondre à cause de vents violents

François Hollande  a annoncé lors de son déplacement à Biot que l'état de catastrophe naturelle serait établi mercredi prochain lors du Conseil des ministres. Le président de la République était accompagné de Bernard Cazeneuve, Eric Ciotti et Christian Estrosi, "L’Etat prendra (…) sa part, et dès mercredi au conseil des ministres, il y aura la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, et les indemnisations qui seront ensuite versées le seront dans un délai de trois mois" a t-il assuré. Aussi, un fonds de soutien aux collectivités locales sera mis en place.

Sur le plan économique (…) il y a des commerçants, des artisans qui vivent un drame ; là encore il n’y aura pas de temps perdu pour leur apporter la reconnaissance, pas simplement morale (…), mais la reconnaissance de leurs dommage

François Hollande
Partager la citation

La quasi-totalité des contrats (habitations, professionnels, véhicules) est couverte grâce à l'arrêté de catastrophe naturelle. La garantie joue uniquement si un arrêté interministériel paru au Journal officiel constate l'état de catastrophe naturelle dans la commune où se trouve le bien endommagé. C'est le maire de la commune qui adresse une demande au préfet pour que celui-ci fasse remonter la demande à une délégation interministérielle.

À compter de la parution de l'arrêté de catastrophe naturelle, les personnes souhaitant se faire indemniser auront 10 jours pour se déclarer. L'idéal est de le prévenir l'assureur le plus tôt possible, une fois que l'eau a été évacuée et de lui envoyer le plus de photos possible du sinistre. Si les assureurs ont trois mois pour verser la totalité des indemnités, ils ont deux mois pour verser une première provision. Pour des dommages allant jusqu'à 500 ou 1.00 euros, le sinistré peut engager les dépenses et se faire rembourser ultérieurement. Au-delà, l'assureur enverra un expert pour estimer les dommages. Lors de l'indemnisation, une partie reste toutefois à la charge des sinistrés. L'assureur déduira du montant assuré une franchise de 380 euros pour les biens à usage des particuliers et de 1.140 euros minimum pour les biens à usage professionnel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intempéries Intempéries dans le sud-est Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779978717
Inondations dans les Alpes Maritimes : les sommes que les collectivités et assureurs vont verser
Inondations dans les Alpes Maritimes : les sommes que les collectivités et assureurs vont verser
ÉCLAIRAGE - Selon les premières estimations des assureurs, les intempéries du week-end devraient coûter au minimum 500 millions d'euros. La région PACA et le département des Alpes-Maritimes vont débloquer des aides exceptionnelles.
https://www.rtl.fr/actu/conso/inondations-dans-les-alpes-maritimes-les-sommes-que-les-collectivites-et-assureurs-vont-verser-7779978717
2015-10-05 13:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QVgPO5pQ0hMbfv_zkLlkbg/330v220-2/online/image/2015/1005/7779979946_francois-hollande-en-visite-a-biot.jpg