3 min de lecture Impôts

Impôts : quelques trucs pour en payer moins

DOSSIER - Donner à des associations, à un parti politique, être bénévole, avoir un enfant ou un parent à charge... Tour d'horizon des dépenses permettant d'alléger l’impôt sur le revenu.

Impôts
Impôts Crédit : AFP / Etienne Laurent
Eléonore Taicher Journaliste RTL
Retrouvez notre dossier Impôts

Vous avez envie de payer un peu moins d’impôts sans faire de détour par la Suisse et en toute légalité ? C’est simple : remplissez la page 4 de votre déclaration avec une attention toute particulière.

Cette dernière, en effet, regroupe l’ensemble des charges. Celles-ci ne sont pas préremplies puisqu’elles varient d’une année sur l’autre. C’est donc à vous de n’en oublier aucune. Voici une liste non exhaustive de charges ouvrant droit à des réductions d’impôts.

Dépenses liées aux enfants, parents, ou personnes dépendantes

Si vos parents ou grand-parents ont besoin de votre aide financière, l’administration fiscale indique un forfait nourriture-logement de 3.359 euros. Vous pouvez toutefois déduire plus, à condition de justifier ces dépenses.
Si vous payez des frais relatifs à un "établissements de soins lié à la dépendance" - par exemple maison de retraite ou hospitalière - les sommes versées peuvent être déductibles à hauteur de 25% dans la limite de 10.000 euros pour une personne seule, et 5.000 euros pour un couple hébergé.
Si vous hébergez chez vous de façon permanente une personne de plus de 75 ans envers qui vous n’avez aucune obligation alimentaire, vous pouvez déduire la somme forfaitaire de 3.359 euros. Il est en revanche nécessaire que les ressources de cette personne âgée ne dépassent pas 9.325 euros.
Vous aidez votre enfant majeur. S’il est célibataire, sans ressources, et qu’il vit sous votre toit, vous pouvez déduire jusqu’à 3.359 euros. S’il ne vit pas chez vous, vous pouvez déduire jusqu’à 5.698 euros.
Les enfants, mineurs ou majeurs, scolarisés dans un établissement public ou privé, ouvrent droit à une réduction de 61 euros par collégien, 153 euros pour un lycéen, et 183 euros pour un étudiant dans l’enseignement supérieur.
Les frais de garde des jeunes enfants de moins de 6 ans à l'extérieur du domicile, ouvrent droit à un crédit d'impôt de 25 % de la totalité des dépenses, dans la limite annuelle de 2.300 euros.

Ces dons qui allègent vos impôts

Croix-Rouge, Médecins sans frontières, Restos du cœur, Secours catholique, Handicap international Les sommes versées à des associations ou œuvres assurant la fourniture gratuite de repas, de soins médicaux, ou aidant au logement, ouvrent droit à une réduction d’impôt égale à 75% des sommes versées, cela dans la limite de 521 euros.
Cette réduction s’applique à toutes les autres associations si elles sont déclarées d’intérêt général ou d’utilité publique. On peut ainsi obtenir une réduction de 66% des sommes versées par don, dans la limite de 20% du revenu imposable.
Si vous êtes bénévole dans une association œuvrant pour l’intérêt général et que vous avez engagé des frais, vous pouvez déduire jusqu'à 66% de ces dépenses dans la limite de 20% du revenu imposable, si les dépenses sont clairement liées à l’objet de l’association. Vous devez en revanche renoncer explicitement au remboursement de ces frais.
Les dons aux partis politiques, pour leur part, ouvrent droit à une réduction d’impôt de 66% des sommes versées, dans la limite de 7.500 euros par parti.
Mais la liste des exonérations potentielles demeure encore longue... et méconnue.
Pour en savoir plus sur l'ensemble des charges déductibles, consultez la liste disponible sur le site des impôts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Impôts Finances Fiscalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants