2 min de lecture Économie

Immobilier : le pouvoir d'achat des Français baisse

ÉDITO - Selon une étude, la capacité des ménages à acheter des appartements continue de chuter dans l'Hexagone. Le Sud-Est fait figure d'exception.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Immobilier : le pouvoir d'achat des Français baisse Crédit Image : DR | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Le pouvoir d'achat immobilier des Français diminue dans de nombreux endroits en France. C'est ce qui ressort de l'étude de l'Observatoire du Crédit Logement-CSA, qui a compilé les données sur l'immobilier entre début 2017 et début 2018.

Le bilan est sans appel : la capacité des ménages à acheter des appartements a chuté. La surface achetable s'est réduite dans 53% des villes. Bien sûr parce que l'augmentation des prix y a été forte.

Elle est restée identique dans neuf des métropoles françaises. Elle a augmenté dans 39% des zones urbaines, là où les prix ont étés sages. Ces calculs valent pour les biens immobiliers anciens, mais l'on retrouve des tendances voisines pour le neuf.

À lire aussi
Bruno Le Maire dans les studios de RTL le 19 février 2019 fiscalité
Bruno Le Maire se dit sur RTL "totalement opposé" à la suppression des niches fiscales

Plus forte chute à Bordeaux

C'est à Bordeaux - j'allais dire sans surprise - que le pouvoir d'achat immobilier a le plus baissé. Dans la cité girondine, la surface achetable a chuté d'un peu plus de 6 mètres carrés, à cause d'une augmentation des prix supérieure à 13% sur un an.

À Nantes et à Lille, on a perdu 4 mètres carrés. À Paris, c'est moins 2,2 mètres carrés. À Toulouse et à Montpellier, c'est moins 1,4 mètre carrés. À Strasbourg, c'est moins 1,2 mètre carrés. Et à Lyon, moins 0,7 mètre carré seulement.

Parmi les dix plus grandes villes françaises, il n'y a que Marseille et Nice qui voient leur surface habitable augmenter, à un peu plus de 2 mètres carrés pour chacune d'entre elles.

La métropolisation de la croissance

Cela veut dire qu'il est de plus en plus difficile de se loger dans les grandes villes françaises. Et c'est un paradoxe. Car en même temps, c'est là que se concentrent désormais les emplois, et particulièrement dans les grandes villes de l'ouest du Pays.

Plus l'activité économique est forte dans les villes, plus elles attirent de population, et plus les prix y montent, bien entendu.

La poursuite de la hausse des prix de l'immobilier, c'est l'une des conséquences de la métropolisation de la croissance, c'est-à-dire le fait que l'activité économique se concentre de plus en plus dans les métropoles. Cela vaut pour la France comme pour tous les pays du monde en ce moment.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Immobilier Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793074464
Immobilier : le pouvoir d'achat des Français baisse
Immobilier : le pouvoir d'achat des Français baisse
ÉDITO - Selon une étude, la capacité des ménages à acheter des appartements continue de chuter dans l'Hexagone. Le Sud-Est fait figure d'exception.
https://www.rtl.fr/actu/conso/immobilier-le-pouvoir-d-achat-des-francais-baisse-7793074464
2018-04-19 09:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eilzoGkZ_fbK2JwC8vcbSQ/330v220-2/online/image/2018/0419/7793076910_le-pouvoir-d-achat-immobilier-des-francais-diminue-dans-de-nombreux-endroits-en-france.jpg