1 min de lecture Tourisme

Luxe : huit hôtels français deviennent des "palaces"

Ça c'est palace ! Pour la première fois en France, la distinction "palace" a été décernée jeudi à huit hôtels de luxe censés incarner "l'excellence à la française". Les huit établissements à entrer dans ce nouveau club très fermé sont, à Paris, Le Bristol, le Meurice, le Park Hyatt Vendôme et le Plaza-Athénée; en province, l'hôtel du Palais à Biarritz, les hôtels Les Airelles et Cheval Blanc à Courchevel, et le Grand Hôtel Cap Ferrat à Saint-Jean-Cap-Ferrat. En revanche, déception pour le George V et le Ritz à Paris, mais aussi le Negresco à Nice, qui n'ont pas été retenus.

micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

.

La première plaque "palace" devait être apposée jeudi en début d'après-midi sur la façade du Bristol à Paris, en présence du secrétaire d'Etat au Tourisme, Frédéric Lefebvre.

L'enjeu était de distinguer des hôtels d'exception parmi les quelque 130 établissements 5 étoiles recensés actuellement, qui doivent passer à terme à 200.

Il s'agit aussi de valoriser ces établissements sur la scène internationale où la concurrence est de plus en plus forte à l'étranger et en France, notamment à Paris avec les ouvertures récentes et annoncées d'hôtels de grand luxe gérés par des opérateurs asiatiques comme le Shangri-La et le Royal Monceau.

Le jury, créé début novembre et présidé par l'académicien Dominique Fernandez, compte dix membres parmi lesquels l'écrivain Gonzague Saint-Bris, la productrice de télévision Carole Rousseau, l'architecte Jean-Michel Wilmotte ou encore le patron du groupe hôtelier Carlson Hubert Joly.

Le jury a annoncé son verdict après avoir instruit les dossiers des candidats concernant des critères "subjectifs" comme la permanence et la rapidité du service, l'excellence de la restauration, l'histoire ou l'architecture exceptionnelle du lieu.

Auparavant, c'est l'organisme de promotion touristique Atout France, en charge notamment du suivi classement hôtelier, qui avait mené l'instruction sur des critères "objectifs" comme la taille de la chambre, une activité menée depuis 24 mois minimum en cas de réfection totale de l'établissement, 30 en cas d'ouverture, une équipe polyglotte, un spa, etc.

Le groupe Dorchester fustige l'absence du George V
François Delahaye, patron du groupe Dorchester dont deux des hôtels, le Meurice et le Plaza-Athénée à Paris, ont reçu jeudi la distinction palace, parle de "victoire amère" et estime que le jury s'est décrédibilisé en ne sélectionnant pas le George V.


"J'ai un goût de victoire amère dans la bouche. Que le Ritz et surtout le George V ne soient pas dans la liste retire toute crédibilité à la distinction", a-t-il dit.
(avec AFP)

Lire la suite
Tourisme Vie pratique Luxe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants