3 min de lecture Eric Ciotti

Hollande sème la zizanie à droite et bouscule sa gauche

DÉCRYPTAGE - Social démocrate assumé, François Hollande a fait bouger les lignes avec son pacte de responsabilité. La position du Président trouble la droite comme la gauche.

François Hollande lors de sa conférence de presse à l'Élysée le 14 janvier 2014
François Hollande lors de sa conférence de presse à l'Élysée le 14 janvier 2014 Crédit : AFP
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis et La rédaction numérique de RTL

En dégainant son pacte de responsabilité François Hollande avait pris de court la classe politique. En en précisant les contours et en s'engageant pour de bon dans la social démocratie à l'occasion de sa conférence de presse à l'Élysée mardi, le chef de l'État a rebattu les cartes du clivage gauche-droite.

La formule séduit le centre

Dès hier soir, le président de l'UDI, Jean-Louis Borloo, s'est déclaré prêt à soutenir le Pacte de responsabilité proposé par François Hollande, "si ce texte contient des mesures concrètes, effectives et allant dans le bon sens".  D'ailleurs aujourd'hui, le patron de l'UDI espère que le Président va "crédibiliser" ses annonces. Et de préciser: "il peut le faire par une décision immédiate: la baisse des charges des entreprises de 4 et 6%."

François Hollande pourrait également se réconcilier avec François Bayrou. Le président du Modem a trouvé que la conférence de presse du Président marquait "un tournant" même s'il aurait du intervenir plus tôt. "Il s'est placé verbalement dans la ligne de la politique réformiste que la situation de la France exige", a reconnu le patron du Modem. Avec le pacte de responsabilité, François Hollande peut ratisser large. Il s'attire la bienveillance du Centre et il peut même convaincre une partie de la droite.

L'UMP plus que jamais divisée

François Baroin salue la démarche de François Hollande. Pour l'ex ministre et député UMP l'opposition "ne peut qu'accompagner cette démarche". Il n'est pas le seul à le penser. C'est le cas également de Bruno Le Maire et de Jean-Pierre Raffarin.

À lire aussi
L'attaque au couteau à Villeurbanne a fait un mort et neuf blessés faits divers
Attaque de Villeurbanne : "Notre pays s'est désarmé face à ce type de situation" dit Ciotti

L'UMP est un peu coincée, Nicolas Sarkozy avait lui-même proposé un allégement des charges des entreprises financé par une hausse de la TVA. Le député UMP Arnaud Robinet appelle son parti à de la cohérence : "Aujourd'hui, nous ne pouvons pas renier nos positions, puisque ce que nous avons entendu hier c'est ce que nous proposons depuis un certain temps."

La rédaction vous recommande

Même, Eric Ciotti, le député maire de Nice, connu pour ses positions dures se dit prêt à voter le pacte de responsabilité : "Cette mesure, si elle conforme avec ce que nous avions nous-même proposé pourquoi pas ! Les français n'attendent pas de l'opposition que nous soyons systématiquement contre tout, il poursuit, si demain le Président dit que la terre est ronde, nous n'allons pas prétendre qu'elle est carrée"

Si demain, le Président dit que la terre est ronde, nous n'allons pas prétendre qu'elle est carrée

Eric Ciotti
Partager la citation

En face de cette ligne "attentiste", il y a ceux qui restent réfractaires au pacte de responsabilité de François Hollande. C'est le cas des deux ténors du parti : François Fillon et Jean-François Copé. "Un slogan" pour l'ancien premier ministre, des "voeux pieux" pour le président de l'UMP.

La gauche de la gauche désapprouve

Et il n'y a pas que des ténors de droite qui désavouent le Président. Au sein, de son propre parti, certains socialistes désapprouvent la mesure. Le mécontentement de l'aile gauche du PS se fait entendre par la voie de la sénatrice de Paris Marie-Noëlle Lienemann : "François Hollande a réafirmé ses engagement envers le Medef sans contreparties". Emmanuel Maurel, secrétaire national du PS s'interroge: "Je me demande comment nos électeurs de gauche vont s’y retrouver".

Je me demande comment nos électeurs de gauche vont s’y retrouver

Emmanuel Maurel, secrétaire du PS
Partager la citation

Même son de cloche au Front de gauche. Jean-Luc Mélenchon qui était l'invité de RTL ce matin a fustigé "le plus gros coup de barre à droite depuis Guy Mollet". Pour le co-président du Front de Gauche le pacte de responsabilité c'est une "tromperie géante".

Jean-Luc Mélenchon enjoint pour sa part EELV à rompre avec le gouvernement. Jusqu'ici, les écologistes se font plutôt discrets même si certains attendent plus de concret de la part du Président.

>
Hollande sème la zizanie à droite Crédit Média : Jérôme Chapuis | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Eric Ciotti François Hollande Jean-Louis Borloo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7768874235
Hollande sème la zizanie à droite et bouscule sa gauche
Hollande sème la zizanie à droite et bouscule sa gauche
DÉCRYPTAGE - Social démocrate assumé, François Hollande a fait bouger les lignes avec son pacte de responsabilité. La position du Président trouble la droite comme la gauche.
https://www.rtl.fr/actu/conso/hollande-seme-la-zizanie-a-droite-et-bouscule-sa-gauche-7768874235
2014-01-15 17:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PRqo7_2dmNajl1p5uFaaYw/330v220-2/online/image/2014/0114/7768840850_francois-hollande-lors-de-sa-conference-de-presse-a-l-elysee-le-14-janvier-2014.jpg