1 min de lecture François Hollande

Hollande au magazine "Time" : prendre "exemple" sur les États-Unis

"Yes we can faster". Dans une interview au magazine américain "Time", François Hollande reprend le slogan de Barack Obama en 2008 pour expliquer le changement de direction de sa politique économique.

François Hollande à l'Élysée le 6 février 2014.
François Hollande à l'Élysée le 6 février 2014. Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

La Syrie, la NSA, le rôle de la France sur la scène internationale et ses réformes économiques. Dans une interview exclusive au magazine américain Time, François Hollande balaie un large spectre de sujets, tant sur ses relations avec les États-Unis que sur son tournant libéral.

À propos de celui-ci, il explique vouloir prendre exemple sur les Américains et revient sur son premier voyage outre-atlantique. "Je suis allée pour la première fois aux États-Unis en 1974. J'avais vingt ans et l'Amérique était en crise", explique-t-il.

Avant de remarquer que "ce qui m'impressionne le plus dans cette immense nation, c'est sa capacité à surmonter les difficultés et à revenir au sommet". Et c'est cette capacité à rebondir qu'il prend pour exemple. Il aimerait s'en inspirer mais "reconnaît qu'il doit obtenir des résultats rapidement", précise Time. "Nous devons réduire cette échelle de temps. Plus que 'Yes we can' (oui, nous le pouvons, le slogan de la campagne de Barack Obama en 2008, ndlr), ce devrait être 'yes we can faster' (oui nous le pouvons plus vite, ndlr)", explique François Hollande.

Le tournant libéral de Hollande, "largement bienvenu" pour "Time"

L'hebdomadaire revient ensuite sur la priorité du chef de l'État : "revitaliser l'économie léthargique du pays en réduisant le coût de l'emploi pour les entreprises". Une priorité que Time qualifie de " tournant net pour un homme politique élu sur un ticket socialiste, largement bienvenu pour quiconque aurait un intérêt dans la prospérité du pays."

À lire aussi
François Hollande et Valérie Trierweiler, le 5 décembre 2011 Présidentielle 2022
"Hollande veut prendre sa revanche sur Macron", estime Trierweiler

La vie privée du chef de l'État n'est pas oubliée. Interrogé quelques heures avant l'annonce de sa rupture avec Valérie Trierweiller, François Hollande n'a répondu à aucune question sur sa vie intime. "Il essaie de ne rien montrer, apparemment impassible en répondant à la question, mais rougissant manifestement", remarque le magazine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769496060
Hollande au magazine "Time" : prendre "exemple" sur les États-Unis
Hollande au magazine "Time" : prendre "exemple" sur les États-Unis
"Yes we can faster". Dans une interview au magazine américain "Time", François Hollande reprend le slogan de Barack Obama en 2008 pour expliquer le changement de direction de sa politique économique.
https://www.rtl.fr/actu/conso/hollande-au-magazine-time-prendre-exemple-sur-les-etats-unis-7769496060
2014-02-06 16:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hrEL8UfUi5mJwK1TWh-gEA/330v220-2/online/image/2014/0206/7769497093_francois-hollande-a-l-elysee-le-6-fevrier-2014.jpg