1 min de lecture 35 heures

Heures supplémentaires : "Le retour sur la défiscalisation est pénalisant" admet Thierry Mandon

RÉACTION - Le porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée nationale a avoué à demi-mot que la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires était une erreur.

Thierry Mandon, porte-parole du groupe PS à l'Assemblée, avoue prudemment que la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires est une erreur
Thierry Mandon, porte-parole du groupe PS à l'Assemblée, avoue prudemment que la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires est une erreur Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Vincent Derosier

Après avoir été défiscalisées par Nicolas Sarkozy, les heures supplémentaire sont à nouveau soumises à l'impôt depuis le 1er septembre 2012. Mais depuis plusieurs jours, une fronde s'installe chez certains élus socialistes. A leur tête : Thierry Mandon.

Peut-être que l'on aurait pu imaginer un système de franchise sur les quelques premières centaines d'euros d'heures supplémentaires

Thierry Mandon
Partager la citation

"Le retour sur la mesure est pénalisant pour les salariés des couches populaires", estime le porte-parole du groupe PS à l'Assemblée. Mais ce dernier s'empresse de mesurer ses propos."Pour des heures supplémentaires exceptionnelles, explique le député de l'Essonne, sur des petits niveaux de rémunération, peut-être que l'on aurait pu imaginer un système de franchise sur les quelques premières centaines d'euros d'heures supplémentaires".

Une mesure phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy

Le dispositif d'exonération sur les heures supplémentaires était l'une des mesures phares de Nicolas Sarkozy. Elle permettait aux salariés concernés de ne pas prendre en compte dans le calcul de leur impôt sur le revenu les montants gagnés pendant ce temps de travail.

Mais pendant la campagne présidentielle de 2012, le candidat Hollande avait promis de mettre un terme à ce dispositif. Il s'agissait de l'engagement numéro 34 de son programme. Peu de temps après l'élection du socialiste à la présidence, les députés votaient la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires. A l'époque, Michel Sapin affirmait sur RTL que cette mesure avait "eu un effet négatif" sur le marché du travail.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
35 heures Parti socialiste Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants