1 min de lecture Chroniques

Hervé Novelli : "Les Français partent toujours en vacances, mais dépensent moins..."

Hervé Novelli était l'invité de RTL lundi matin. Le secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme et des Services et de la Consommation répondait aux questions de Philippe Corbé. Bilan de mi-saison pour la fréquentation, réservations, régions touristiques qui montent, comportements des Français en vacances, il est longuement revenu sur les chiffres du secteur touristique pour cet été.

Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Bonjour Hervé Novelli

Bonjour

On est donc à mi-saison, est ce que vous mesurez un impact de la crise économique qui frappe beaucoup de familles françaises sur la saison ?

Bien sur. Depuis maintenant trois ans, j'ai demandé au Credoc de se livrer à une enquête approfondie sur le comportement des français pendant la crise. Ils ont changé, leurs comportements. L'année dernière, ils achetaient malin, comme on dit, c'est à dire qu'ils se restreignaient. Ils partaient en vacances, ils se restreignaient sur la restauration par exemple ou sur les activités de loisirs.Aujourd'hui ils ont changé. Ils font bien sûr cela, mais ils font plus, ils arbitrent leurs modes d'hébergement, c'est à dire qu'ils vont dépenser moins sur les modes d"hébergement.


C'est à dire que l'on va moins à l'hôtel, moins de nuitées, plus au camping, plus chez les amis ?

Globalement ils vont partir, et ils vont partir en France...

Il n'y a pas moins de Français qui partent en vacances ?

Il n'y a pas moins de Français qui partent en vacances. Ils vont fréquenter, et on aura des chiffres de fréquentation, en hausse ou au moins égaux à l'année dernière. Par contre, ils vont dépenser moins, et c'est cela la nouveauté.

Et on sait dans quelles régions ils partent davantage ou moins cette année ?

Il y a toujours les régions très prisées, je pense à Provence Alpes Côte d'Azur, je pense au sud-ouest, encore qu'il soit un peu affecté cette année. La montagne est moins demandée aussi. Il y a une chose, et ça fait un lien avec ce qui a été dit auparavant : les campings, c'est vrai, ça marche, ça marche même très fort. Les 3/4 des exploitants de camping, estiment qu'on avoir une fréquentation encore améliorée par rapport au chiffre record de l'année dernière.

Est ce qu'il y a davantage de touristes étrangers ? On sait que l'euro a baissé par rapport au dollar. Du coup, est ce que ça favorise les touristes américains, chinois, japonais ?

On n'a pas encore de chiffres, mais on a des indices. Les indices, c'est que par exemple, on fréquente en Paca, on va fréquenter mieux aujourd'hui les hôtels plus haut de gamme. Et on a un retour à Paris de la fréquentation étrangère, c'est très nette.

Est ce que, au bout du compte la saison touristique s'annonce mieux que prévu, ou est ce qu'elle va encore devoir payer les conséquences de la crise économique qui frappe beaucoup de familles ?

Si je devait la résumer, d'un mot je dirais : plus de fréquentation, moins de dépenses.

Vous chapeauter aussi la répression des fraudes qui mènent beaucoup d'investigations dans beaucoup de restaurants, notamment pendant ces vacances. Est ce que vous avez constaté des infractions spectaculaires ?

Il y en a, il y en a, mais globalement les choses sont satisfaisantes. On a fait déjà depuis le 1er juillet, près de 50.00 contrôles, 50.000 contrôles dont le quart dans la restauration. Ca n'est pas là que les choses se passent mal, puisque par rapport à l'année dernière, on a des infractions en baisse.

C'est où alors que ça se passe mal ?

On a toujours quelques soucis avec le commerce alimentaire. Le commerce alimentaire : respect de la chaîne du froid.. Il y a des cas de "remballe". Ce qu'on appelle la "remballe", c'est vous enlevez l'emballage, et vous en remettez un autre, mais le produit est toujours le même. Il est un peu "daté", si j'ose dire. Et donc, on a encore ces cas, on a une petite aggravation par rapport à l'année dernière, des infractions fortes autour de 2%.

Tout ça c'est important pour l'économie française, parce que l'on sait que les chiffres de la consommation au premier semestre, notamment au mois de juin ont été mauvais. Est ce que par exemple, les soldes au mois de juillet ont été bonnes ?

J'aurais l'occasion de donner les chiffres demain. Donc attendons demain. Globalement ça aura été satisfaisant.

Est ce qu'on sait aujourd'hui si la consommation repart, ou si elle stagne, c'est un moteur important de l'économie française, c'est une des spécificités de l'économie française.

Je vous l'ai dit, les Français font très attention en ce moment à leurs dépenses et minorent leurs dépenses sur un certains nombres de postes. Ce n'est pas forcément très bon pour la consommation, même si la pression que nous avons mises sur les prix par exemple, en accroissant la concurrence dans le secteur de la distribution, joue et permet d'avoir des prix moins élevés.

Un mot de politique, Hervé Noveli. Nicolas Sarkozy a réussi à reprendre la main sur l'agenda médiatique avec ses annonces sur la sécurité.  Au bout du compte, c'était fait pour faire diversion, pour minorer ou évacuer l'affaire Woerth, non ?

Pas du tout. Pas du tout. Il est proprement insupportable que dans un pays démocratique on tire sur les policiers. Ca n'est pas comme ça que l'on peut régler les problèmes dans un pays, où la liberté, est l'un des points essentiels. Et donc, le président a eu parfaitement raison de faire ce rappel, et surtout ces annonces de fermeté contre les fauteurs de coups de feu.

Ca permet aussi de détourner l'attention de l'affaire Woerth ?

Non, ce n'est pas détournement d'attention par rapport à l'affaire Woerth. C'est un grave problème, il faut le régler.

C'est une dérive anti républicaine, dit Martine Aubry, la première secrétaire du PS.

Et bien, elle a tort. Et dans un pays, la première des libertés, c'est d'assurer la sécurité. Et le président est parfaitement dans son rôle.

En tous cas, on n'avait jamais entendu de président de la république ou de leader d'un parti UMP ou PS faire le lien entre immigration et insécurité. C'est une première, jusque là, seul le FN osait mettre dans son programme le lien entre insécurité et immigration.

Il n'y a pas de lien, il y a des faits. Et lorsque des faits concernent les personnes immigrées, ou issues de l'immigration, il faut le dire, il n'y a pas de tabous dans ces affaires.

C'est ce qu'on appelle cliver. C'est à dire qu'on resserre les rangs à droite et puis la gauche monte sur ses grands chevaux, c'est cela ?

Non, je le répète, il y a des faits extraordinairement graves qui se passent dans notre pays. Ils sont intolérables, et ils ne seront plus tolérés.

Le problème, c'est qu'un certain nombre de ces mesures risquent d'être jugées inconstitutionnelles, donc ne seront jamais appliquées. Donc au bout du compte, on se dira bien voilà, on a fait tout ça, et ça n'aura été que de la com.

Et bien, il faut veiller à ce que le Conseil Constitutionnel soit satisfait. Je pense qu'il le sera.

On a beaucoup parlé, ces dernières semaines de l'affaire Woerth. C'est dur en ce moment, d'être ministre au gouvernement.

C'est toujours dur d'être ministre. Mais c'est aussi un grand honneur, et j'essaie d'en rester digne.

Et vous avez du, tous réduire vos membres cabinets ministériels. Vous avez pu, vous aussi, tailler dans le gras ?

Vous savez, ça n'était pas un gras très important : une dizaine de personnes à mon cabinet.

Vous devez revenir à quatre...

Et bien on reviendra à quatre en octobre.

Lire la suite
Chroniques L'invité de RTL Jean-Michel Aphatie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
5946784060
Hervé Novelli : "Les Français partent toujours en vacances, mais dépensent moins..."
Hervé Novelli : "Les Français partent toujours en vacances, mais dépensent moins..."
Hervé Novelli était l'invité de RTL lundi matin. Le secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme et des Services et de la Consommation répondait aux questions de Philippe Corbé. Bilan de mi-saison pour la fréquentation, réservations, régions touristiques qui montent, comportements des Français en vacances, il est longuement revenu sur les chiffres du secteur touristique pour cet été.
https://www.rtl.fr/actu/conso/herve-novelli-les-francais-partent-toujours-en-vacances-mais-depensent-moins-5946784060
2010-08-02 09:45:00