2 min de lecture Pouvoir d'achat

Hausses du 1er janvier : le secteur public a la main lourde

REPLAY / ÉDITO - Malgré une tendance déflationniste en France, les tarifs publics ne cessent d'augmenter considérablement. Cette situation serait le fruit d'une administration désuète.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Hausses du 1er janvier : le secteur public a la main lourde Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Pourquoi cette hausse moyenne de 7% pour le prix du timbre ? Pourquoi une augmentation de 2,6% pour les billets de train ? Pourquoi une hausse de 1,8% des tarifs du gaz ?

Pourquoi cette flambée, alors que l'inflation sur un an est de 0,3% à peine, et même en baisse de 0,2% sur deux mois entre octobre et novembre dernier ? C'est le quotidienLe Mondequi met l'accent aujourd'hui sur cette bizarrerie.

Des entreprises publiques vieillottes

Dans le privé, c'est le contraire. Les prix de l'alimentaire et des produits d’hygiène reculent en grande surface. La guerre des prix fait rage entre les marques qui rognent sur leurs marges. Mais les entreprises publiques, elles, n'en ont pas les moyens.

Elles sont mal en point parce qu'elles sont vieillottes et qu'elles n'ont pas investi suffisamment depuis des années. Prenez EDF. Une hausse des tarifs est à venir au début de l'année prochaine. D'un côté, le gouvernement veut la minimiser. Mais de l'autre côté, le patron d'EDF, Jean-Bernard Lévy, crie à l'asphyxie. Si les tarifs n'augmentent pas, l'endettement d'EDF va augmenter.

À lire aussi
Des couches pour bébé (illustration) pouvoir d'achat
Lancement d'une pétition pour des couches écolos moins chères

C'est la même chose pour la SNCF. Les lignes sont mal en point, les pannes se multiplient, les gares les plus fréquentées sont saturées, il faut les reconstruire. L'entreprise ferroviaire a fait de mauvais choix : des lignes à grande vitesse qui ne sont pas rentables au détriment de travaux de réfection des voies ferrées.

Toujours les taxes

Il y a aussi les taxes, toujours les taxes. Hors taxes, la facture d'un ménage qui se chauffe au gaz a baissé de 14% entre 2000 et 2014. Mais TTC, avec les taxes, c'est +5%.

Idem pour l'essence : les prix du pétrole sont en baisse, mais le carburant va être plus cher de plus de 4 centimes au litre. Décidément, l'État ne veut plus augmenter les impôts, mais il se rattrape ailleurs.

Comment changer tout cela ? Le Front national préconise de quitter l'Union européenne qui nous oblige à nous mettre aux normes, qui nous oblige à nous libéraliser, à ouvrir à la concurrence les services publics.

Mais l'Union européenne va aussi lancer un grand programme d'investissement dans les infrastructures. Cela peut rénover notre réseau vieillissant de trains, de transport d’électricité et de courrier. C'est une chance à ne pas rater.

Le bloc notes du jour

- Bienvenue dans la zone euro à la Lituanie. C'est le dix-neuvième pays à adopter la monnaie unique.

- Le smic arrive en Allemagne. À partir du 1er janvier, 4 millions de salariés allemands vont bénéficier d'un salaire minimum (8,50 euros brut de l'heure). Cela sera surtout visible dans les services et dans l'agroalimentaire où de nombreux allemands étaient sous-payés, voire exploités.

- Les très mauvais chiffres de la construction en France. Les mises en chantier de logements sont tombées au plus bas : moins de 300.000 logements ont été construits cette année. C'est très mauvais, surtout pour les lotissements et les maisons individuelles. On est très loin des 500.000 logements promis par le candidat Hollande.

La note du jour

13 sur 20 pour Accenture, qui a créé 300 postes ans ses services informatiques de Nantes. Les effectifs du groupe de conseil, installé en périphérie de la ville, passent de 500 à 800 informaticiens pour la plupart.

RTL vous recommande
Lire la suite
Pouvoir d'achat Service public Administration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants