2 min de lecture Taxi

Gros plan sur Uber, un empire qui dérange

REPLAY / ÉDITO - Ce service déchaîne aujourd'hui la colère des organisations professionnelles de taxis. Qui est vraiment Uber ?

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Gros plan sur Uber, un empire qui dérange Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

La légende veut que Travis Kalanick, le fondateur d'Uber, ait eu l'idée de ce service à Paris lors de l'hiver 2008, alors qu'il ne parvenait pas trouver un taxi à cause des intempéries. Il l'a créée finalement à San Francisco en 2010 : une application de smartphone qui permet de commander un VTC, généralement moins cher que le taxi (en réalité, le prix des courses varie en fonction de l'offre et de la demande).

La société propose également UberPOP, c'est-à-dire l'utilisation d'une voiture privée, conduite par monsieur Tout-le-monde qui veut arrondir ses fins de mois à ses heures perdues - encore moins cher. Et cinq ans plus tard, il opère dans plus de 300 villes, dans 60 pays. Partout dans le monde, il déchaîne des émeutes, des procès et des interdictions. En France bien sûr, mais aussi à Londres, réputée libérale, en Allemagne, à Bruxelles, à Dehli en Inde, et en Chine, où il affirme faire un million de trajets par jour.
Partout où il y a Uber, il y a des clients et il y a des procès.

Uber opère en zone grise

Les services offerts sont-ils légaux ? Les batailles juridiques se succèdent et se contredisent. En principe, la loi Thévenoud, toute récente, interdit UberPOP. Mais un chauffeur de ce service vient récemment d'êtrerelaxé par la justice française. Uber a été interdit en Allemagne et à Londres, mais il a lui-même attaqué devant la Commission de Bruxelles, pour entrave à  la concurrence. 

À lire aussi
Agnès Saal en 2016 légion d'honneur
Frais de taxi : Agnès Saal suspendue de la Légion d'honneur

En réalité, il opère dans une zone grise, à la lisière du droit. Y compris au plan social. En Californie, une décision de justice est tombée mercredi 17 juin, enjoignant à Uber de traiter ses chauffeurs avec les avantages des salariés, et non pas comme des auto-entrepreneurs. Tous les procès intentés par les taxis ou les autorités contre les chauffeurs Uber, sont d'ailleurs financés par la société américaine, qui va jusqu'à payer les éventuelles amendes des chauffeurs.

Ce qui est à peine croyable, c'est que l'entreprise fait 350 millions d'euros de chiffre d'affaires seulement, en prélevant sa commission sur les trajets. C'est donc une PME de taille moyenne. Mais elle vaut 45 milliards, soit 120 fois son chiffre d'affaires. Cela fait vingt fois la valeur d'Air France et plus de deux fois Peugeot, pour une entreprise qui n'a comme seul actif que sa marque, ses méthodes et son ingéniosité. Encore plus aberrant : les investisseurs se pressent pour lui  prêter des milliards pour financer son développement.

Universaliser le low-cost

Son développement, c'est de couvrir la planète de VTC. Mais pas seulement. Uber a des projets d'autres services. L'idée est d'universaliser le low-cost : de la livraison de nourriture jusqu'à celle de colis, en passant par l'accompagnement des enfants à l'école. L'entreprise travaille également sur le low-cost du futur, entendez le chauffeur qui n'est pas payé et ne se plaint jamais : les voitures avec pilotage automatique. Au début de l'année, Uber a signé un partenariat avecl'université de Carnegie Mellon pour développer cela.

Par derrière, Uber a complètement pillé ce département de recherche en robotique - l'un des meilleurs des États-Unis - en recrutant une quarantaine de ses ingénieurs à coup de super bonus. Le laboratoire public lutte aujourd'hui pour sa  survie, car comme il n'a plus de chercheurs, bon nombre des programmes ont vu leur financement interrompu.

Entre-temps, le laboratoire d'Uber s'est installée juste en face. Dans le monde d'Uber, on ne fait pas de quartier.

RTL vous recommande
Lire la suite
Taxi Colère Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778782728
Gros plan sur Uber, un empire qui dérange
Gros plan sur Uber, un empire qui dérange
REPLAY / ÉDITO - Ce service déchaîne aujourd'hui la colère des organisations professionnelles de taxis. Qui est vraiment Uber ?
https://www.rtl.fr/actu/conso/gros-plan-sur-uber-un-empire-qui-derange-7778782728
2015-06-18 10:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/F_VUs4Kglp0TcEhKCUm3hA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375198_francois-lenglet.jpg