2 min de lecture Auto

François Roudier : le marché automobile français "truste les premières places"

REPLAY - Le porte-parole du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles évoque la situation des marques tricolores avant le démarrage du 86e grand salon de l'automobile de Genève.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
François Roudier : le marché automobile français "truste les premières places" Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

C'est un rendez-vous que les amoureux de l'automobile ne ratent pour rien au monde, le salon de Genève démarre jeudi 3 mars. Une grand-messe à laquelle comptent bien participer les constructeurs français qui retrouvent des couleurs après plusieurs années difficiles. "C'est vraiment moral au beau fixe. On a enfin fini le cycle infernal de l'après 2008. On a un marché français qui a retrouvé sa structure habituelle, c'est-à-dire que vous avez des consommateurs privés qui achètent des véhicules et des entreprises qui recommencent à commander", explique François Roudier, porte-parole du CCFA.

Ce retour en grâce s'explique tout d'abord par la production de véhicules attractifs dans les usines tricolores. "Les Français ont sorti des voitures et des motorisations qui plaisent à tout le monde, indique François Roudier. Le spécialiste ajoute que "tout cela fait beaucoup plus de valeurs ajoutées pour les constructeurs. (...) Le 'pricing' a remonté".

Mais PSA et Renault profitent aussi de l'effet de crise chez Volkswagen. "On truste les premières places. (...) La crise d'image qui touche Volkswagen fait que la marque souffre un peu", analyse le porte-parole du CCFA. "Cette affaire a traumatisé le monde automobile. C'est quand même la plus grande fraude de l'histoire. (...) On va avoir des procès, c'est ce que j'appelle la 'kervielisation' de l'affaire Volkswagen. Elle est complètement liée à une marque, une méthode de management. Cela a mis l'opprobre sur toute la profession, mais on va en sortir", annonce François Roudier.

Les stars attendues du salon

Ce salon de Genève est l'occasion de confirmer ce nouvel élan français et cela va passer par quelques modèles emblématiques. Pour Renault, la star sera "la nouvelle Scénic", selon François Roudier. La marque au losange va aussi pouvoir compter sur sa filiale roumaine Dacia pour séduire les consommateurs avec sa voiture phare, le Duster. Pour PSA, "vous avez quelques modèles Citroën qui montrent comment la marque est en train d'évoluer. Peugeot a relancé le 2008 dans un look baroudeur qui va bien fonctionner", détaille le spécialiste. 

À lire aussi
Elon Musk a présenté le Cybertruck dans la nuit du 21 au 22 novembre 2019 Augmenté
Tesla dévoile son Cybertruck, un pickup électrique hors du commun à 40.000 dollars

Mais la star incontestée de ce 86e salon de Genève sera incontestablement un bijou de 2,5 millions d'euros : la Bugatti Chiron. "C'est du rêve, ce n'est même plus une voiture", estime François Roudier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Salon de Genève PSA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants