2 min de lecture Inflation

France : l'inflation à son plus bas niveau depuis 2009

REPLAY / ÉDITO - Pour la première fois depuis 2009, le taux d'inflation en France est négatif. En janvier 2015, l'indice des prix à la consommation était de -1%.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
France : l'inflation à son plus bas niveau depuis 2009 Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau Journaliste RTL

Il n’y a plus d’inflation en France. Les prix sont même en baisse rapide, moins 1 % en janvier. C'est une première depuis 2009. Pour les consommateurs, ce n’est pas franchement évident. Nous vivons au quotidien la hausse des tarifs SNCF, celles des artisans, celui du panier des courses hebdomadaires. Sur le terrain nous n'avons pas toujours la même perception que les statisticiens officiels. À juste titre, le panier de produits frais et la barquette de viande continuent d’augmenter et s’affichent en hausse de 0,9 %. En fait il n'y a que 30 % des biens du panier de consommation qui baisse.

L’explication doit donc être recherchée ailleurs. Pour janvier, les soldes ont beaucoup pesé. Moins 16 % par exemple dans l’habillement et la chaussure. Et puis il y a bien sûr la baisse des prix de l’énergie. Nos factures ont baissé de plus de 7 % en un an. C’est un poste très important dans nos budgets puisqu’il impacte les transports, le chauffage mais aussi tous les produits manufacturés à base de pétrole.

Attention à la déflation

Tant qu’il n’y a pas de baisse des salaires et des pensions, une inflation zéro ou mieux encore des prix qui reculent, c’est du pouvoir d’achat en plus pour les ménages. Avec la même somme d’argent, on peut acheter plus de choses. Mais cette histoire c’est un peu celle du doigt et de la Lune. Il faut bien savoir ce que l’on observe.

Des prix qui reculent durablement c’est aussi, premièrement, un gel des salaires et des grilles salariales très basses pour ceux qui débutent leur carrière. Avec quand les prix repartent à la hausse, une longue période de décalage en défaveur des salariés. Deuxièmement, cela ouvre une période d’activité, d’investissement, de consommation basse tension. Si l’inflation c’est l’euthanasie des rentiers c’est le moteur des entrepreneurs.
Troisièmement, la déflation c’est à dire la baisse "longue durée" des prix c’est l’ennemi mortel des finances publiques. La dette se creuse mécaniquement. Les économies budgétaires ne sont pas au rendez-vous et les recettes de TVA , le premier impôt national, diminuent ce qui accentue les déficits. Un cercle infernal peut se mettre en marche.

À lire aussi
L'inflation ralentit légèrement en juillet, d'après l'Insee. économie
Pouvoir d'achat : l'inflation ralentit légèrement en juillet

La déflation ne nous menace pas encore, heureusement. La déflation c’est la mouche tsé-tsé de l’économie. Une fois piqué, vous n’avez plus aucune énergie, Vous êtes ballotté par les événements. C’est le mal qui frappe le Japon, jadis si puissant, depuis 25 ans. C’est la terreur légitime de tous les gouvernements. 
Parce que la mouche flirte avec la zone euro et c’est pour cela que la BCE déverse 1100 milliards € sur nos économies pour enrayer ce risque.

Le repère du jour

Areva devrait annoncer 4 milliards de pertes et appeler au secours le contribuable.

La note du jour

14/20 à Wall-Mart. Le plus grand supermarché américain va augmenter de 25 % ses 500.000 salariés. C'est important car cette entreprise sont la réputation sociale n'est pas des plus brillante lance un signal fort que ne pourront pas ignorer ses concurrents et autres chaînes de fast-food.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Inflation France Baisse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants