2 min de lecture La France et ses artisans

Florent, menuisier : "J'ai beaucoup réfléchi avant de reprendre l'entreprise"

REPLAY - Simple apprenti au sein de la menuiserie Massot, basée à Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence), Florent Bensa, 22 ans, a pris la tête de l'entreprise après le décès de son patron.

Armelle Levy La France et ses artisans Armelle Levy
>
Florent, menuisier : "J'ai beaucoup réfléchi avant de reprendre l'entreprise" Crédit Image : AFP / Archives, Jean-Christophe Verhaegen | Crédit Média : Armelle Lévy | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

L'atelier de menuiserie de Florent Bensa est basé à Sisteron. Le jeune homme, âgé de seulement 22 ans, est à la tête de son entreprise depuis le 14 février dernier. Il n'imaginait pas une seconde prendre son envol aussi vite. "Je bricolais quand j'étais petit. J'ai toujours voulu faire ça", explique-t-il.

Après la Troisième, il a fait un CAP en menuiserie chez les Compagnons du devoir à L'Argentière-la-Bessée. Il a poursuivi avec un BP à Gap sur deux ans. Il est ensuite embauché en CDI à Sisteron chez François Massot, chez qui il a fait son apprentissage. L'homme est décédé en décembre 2013. "J'ai beaucoup réfléchi, et je me suis lancé pour reprendre la menuiserie". Pour ne pas la voir disparaître...

Monsieur Massot m'a tout appris

Florent Bensa, menuisier à Sisteron
Partager la citation

Il a recréé une enseigne, mais a conservé le lieu et la clientèle. Cela n'a pas été une décision facile. Après la mort de son patron, Florent en a beaucoup discuté avec la femme de François Massot, qui travaillait aussi dans l'entreprise. Elle l'a beaucoup encouragé. "Monsieur Massot m'a tout appris (...) Se sachant malade, il m'avait proposé de faire une location-gérance. Cela m'a motivé pour reprendre l'affaire", explique-t-il. "Il ne me l'aurait pas proposé s'il ne m'avait pas senti capable", ajoute-t-il.

À lire aussi
Jean-Marc produit différentes huiles vierges artisans
Jean-Marc Montegottero, huilier : "J'adore faire l'huile de noisette"
L'atelier de menuiserie de Florent Bensa est basé à Sisteron
L'atelier de menuiserie de Florent Bensa est basé à Sisteron Crédit : DR

Aujourd'hui, Florent ne regrette pas son choix. Il se dit "motivé" par le travail. Il y a ensuite l'odeur du bois, la chaleur et le fait de pouvoir "faire plein de choses différentes". Vendredi dernier, il a même reçu le prix de l'étoile de l'apprentissage. Un trophée de la confiance, décerné par la Chambre de métiers et de l'artisanat des Hautes-Alpes et par son école (l'institut des métiers de Gap) où il a étudié, pour l'encourager dans sa future entreprise.

"Ca fait plaisir. Cela montre que tous ceux qui nous amenés jusque-là sont contents de nous. il n'y a pas de sous-métier", se réjouit-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France et ses artisans Artisanat Made in France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775362401
Florent, menuisier : "J'ai beaucoup réfléchi avant de reprendre l'entreprise"
Florent, menuisier : "J'ai beaucoup réfléchi avant de reprendre l'entreprise"
REPLAY - Simple apprenti au sein de la menuiserie Massot, basée à Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence), Florent Bensa, 22 ans, a pris la tête de l'entreprise après le décès de son patron.
https://www.rtl.fr/actu/conso/florent-menuisier-j-ai-beaucoup-reflechi-avant-de-reprendre-l-entreprise-7775362401
2014-11-17 07:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nysQPohNnyloGaQFNjqSYQ/330v220-2/online/image/2014/1117/7775362488_000-par7909420.jpg