2 min de lecture Économie

Fiscalité des entreprises : cadeau ou coup de pouce ?

ÉDITO - Le gouvernement a précisé sa feuille de route fiscale en dévoilant, lors de l'université d'été du Medef, les détails des réformes prévues pour soutenir les entreprises et favoriser l'activité économique.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Fiscalité des entreprises : cadeau ou coup de pouce ? Crédit Image : Romain Boé / SIPA / RTL | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a promis, mercredi 30 août, que le gouvernement prendrait dès le prochain projet de loi de finances "un certain nombre de décisions fiscales devant lesquelles tous les gouvernements, sans exception, de droite comme de gauche, ont reculé depuis trente ans". Parmi les priorités affichées : la baisse de l'impôt sur les sociétés (IS), actuellement proche de 33%, et que le gouvernement souhaite ramener à 25% d'ici la fin du quinquennat afin de la rapprocher de la moyenne européenne. Cadeaux aux entreprises ou coup de pouce nécessaire à la relance ?

On va d'abord tordre le coup au fantasme du cadeau fiscal aux entreprises. Aucun gouvernement de la Ve République - même celui d'Édouard Balladur - n'a jamais fait preuve d'une tendresse fiscale particulière vis-à-vis des sociétés dans notre pays. De fait nos entreprises sont globalement (impôts et charges comprises) les plus taxées de tous les grands pays industrialisés. C'est cet écart qui ébranle notre compétitivité et étouffe l'emploi qu'il s'agit de réduire. Concrètement, le gouvernement d'Édouard Philippe planifie un allègement de la charge fiscale de 11 milliards d'euros d'ici 2022.

Nos entreprises sont globalement les plus taxées de tous les grands pays industrialisés

Christian Menanteau
Partager la citation

L'objectif final de ces baisses d'impôts est double. D'abord psychologique. On sait l'importance de ce facteur dans l'activité économique. Il s'agit de remettre la compétitivité des sites de production de l'Hexagone (le "made in France") sur le radar des investisseurs étrangers. Même si nos entreprises soulignent que ce sont les charges et administratives plus encore que les impôts qui les handicapent. Pas négligeable.

À lire aussi
Ariane 5 s'est offert un premier lancement laborieux espace
SpaceX, nouveau modèle de réussite sur le marché du New space

Ensuite - et cela c'est un élément absolument primordial -, il s'agit de pousser et de libérer l'investissement national. Il repart gentiment depuis quelques mois. Mais nous avons accumulé un tel retard de dépenses d'équipement, de modernisation et d'introduction de nouvelles technologies (particulièrement dans les PME et les ETI), qu'il faut impérativement redresser la barre. L'Allemagne, mais aussi l'Italie, nous surclassent, et cela leur permet de proposer des productions plus haut de gamme, mieux adaptées à la compétition mondiale. Ces secteurs d'avenir où nous avons perdu pied ces dernières années.

Si le schéma d'allègement est bien conduit, si l'administration ne le rabote pas sournoisement, ces baisses d'impôts devraient en toute logique favoriser l'activité et emploi à moyen terme.

Les plus

Le Fisc a toujours les géants du Net dans son viseur : Bercy réclamerait  600 millions d'euros à Microsoft. L'Américain n'a payé que 32 millions d'impôts l'an dernier.

La note du jour

03/20 à Philippe Wahl. La Banque Postale, qu'il préside, supprime le "mandat cash Urgent" qui permettait de faire face à une urgence financière loin de chez soi. En fait elle délègue ce service à Western Union, dont le coût de transfert, pour la même activité, est 194% plus élevé que celui du service public.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Fiscalité Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789901997
Fiscalité des entreprises : cadeau ou coup de pouce ?
Fiscalité des entreprises : cadeau ou coup de pouce ?
ÉDITO - Le gouvernement a précisé sa feuille de route fiscale en dévoilant, lors de l'université d'été du Medef, les détails des réformes prévues pour soutenir les entreprises et favoriser l'activité économique.
https://www.rtl.fr/actu/conso/fiscalite-des-entreprises-cadeau-ou-coup-de-pouce-7789901997
2017-08-31 08:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4YMkgZ88b1wkGg3CVa6AGQ/330v220-2/online/image/2015/0921/7779798845_christian-menanteau.jpg