1 min de lecture Internet

Faut-il réglementer l'accès aux sites pornographiques pour les adolescents ?

RTL MIDI : Faut-il réglementer l'accès aux sites pornographiques pour les adolescents ?

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud
>
Les auditeurs ont la parole du 08 juin 2018 Crédit Image : iStock | Crédit Média : Stéphane Carpentier,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
AFP avec Christelle Rebière et Stéphane Carpentier

Tabac, alcool, cannabis, cocaïne, porno, jeux vidéo et utilisation des écrans : les niveaux de consommation sont "inquiétants" parmi les jeunes de 14 à 24 ans, selon une vaste enquête sur les addictions conduite auprès d'un millier d'entre eux.

Quelque 340.000 (3 %) des jeunes de 14-17 ans auraient ainsi déjà consommé de la cocaïne, de l'ecstasy ou du GHB, et 255.000 (5 %) des 18-24 ans en consommeraient toutes les semaines. 

"L'enquête confirme l'importance de la consommation de produits licites et illicites, mais l'augmentation de la consommation des drogues festives (ecstasy, cocaïne...) qui apparaît d'un peu plus du double que dans les enquêtes habituelles, suscite une inquiétude particulière", estime le président du Fonds Actions Addictions, Michel Reynaud. 

Le Fonds, la Fondation Gabriel-Péri (de gauche) et la Fondation pour l'innovation politique (libérale) sont commanditaires de l'enquête, qui a également permis d'interroger les parents et un échantillon représentatif de la population adulte. 

Elle paraît alors que le Plan national de mobilisation contre les addictions du gouvernement est attendu. 

"Les parents sous-évaluent les consommations de leurs enfants en matière d'alcool, de tabac, de jeux d'argent et de pornographie" mais "ils sont demandeurs de solutions (contrôle d'identité, identification bancaire...)", remarque le Pr Reynaud. 

Aux pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités, tout d'abord en faisant appliquer la loi sur l'interdiction de vente d'alcool et de tabac aux mineurs, estime-t-il. 

Un jeune sur cinq (dont 15 % des 14-17 ans) regarde de la pornographie au moins une fois par semaine, 9 % une fois par jour et 5 % plusieurs fois par jour. 

"Cela a des conséquences sur le développement des jeunes les plus vulnérables et les moins structurés psychologiquement", avec un "rapport peu adapté à la sexualité" et une "addiction", note le spécialiste. 
                   

Faut-il réglementer l'accès aux sites pornographiques pour les adolescents ? RTL vous invite à répondre à la question du jour. 

Faut-il réglementer l'accès aux sites pornographiques pour les adolescents ?
Nombre de votes : 10590 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet Adolescence Adolescent
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793678862
Faut-il réglementer l'accès aux sites pornographiques pour les adolescents ?
Faut-il réglementer l'accès aux sites pornographiques pour les adolescents ?
RTL MIDI : Faut-il réglementer l'accès aux sites pornographiques pour les adolescents ?
https://www.rtl.fr/actu/conso/faut-il-reglementer-l-acces-aux-sites-pornographiques-pour-les-adolescents-7793678862
2018-06-08 10:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/aFoL3RcC_cafv-PZPTjqAw/330v220-2/online/image/2017/0320/7787738910_les-videos-pornographiques-a-la-portee-des-adolescents-un-fleau-difficile-a-combattre.jpg