4 min de lecture Maison jardin cuisine détente

Sainte-Catherine et choux de Bruxelles dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante

REPLAY - Que planter à la Sainte-Catherine ?, chiner des fauteuils de bureau, la déco des Simone de Colombe, cuisiner des choux de Bruxelles sont dans "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante" du dimanche 22 novembre.

Maison Jardin Cuisine Brocante Maison Jardin Cuisine Brocante Laetitia Nallet & Sébastien Demorand & Églantine Éméyé & Thierry Denis
>
Que planter à la Sainte Catherine ? dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante Crédit Image : Thinkstock | Crédit Média : Laetitia Nallet, Sébastien Demorand, Églantine Éméyé, Thierry Denis | Durée : | Date : La page de l'émission
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Brocante : chiner des fauteuils de bureau

Dans les brocantes et autres braderies, il y a beaucoup de sièges de bureau qui sont proposés. Le confort n’était pas forcément la préoccupation principale des sièges d’autrefois ; on déconseille par exemple, tout ceux qui possèdent une assise cannée. En plus, en vieillissant, ils se sont abîmés. Les modèles les plus anciens datent du siècle des Lumières. Au XVIIIe siècle, les sièges sur lesquels s’installe la noblesse éclairée sont peu profonds, avec un dossier bas concave, et s’inspirent du style du moment. Mais même si c’est la mode de l’époque, c’est franchement dur.
Optez pour un siège des années 50, avec une douce assise en mousse et cuir noir, un piétement en fonte d’aluminium et, surtout, un modèle réglable en hauteur. Il est difficile d’avoir un fauteuil qui correspond exactement au bureau que l’on a chiné, alors pouvoir le régler en hauteur c’est indispensable. Un siège des années 50/70 tourne entre 50 et 300 euros. Par exemple, on peut trouver un fauteuil Strafor, célèbre marque de mobilier de bureau des années 70, autour de 60 euros ; les fauteuils en skaï, souvent rouges avec une structure métallique, mais rarement réglables en hauteur, sont vers les 70/80 euros, et les chaises et fauteuils réglables commencent vers les 120 euros ; c’est très abordable et c’est tellement agréable.

Cuisine : cuisiner des choux de Bruxelles

On peut préparer les choux de Bruxelles en poêlée, al dente, à la minute. Ne vous inquiétez pas si les feuilles extérieures sont un peu tachées ou fripées, il suffit de les enlever puis de rincer les choux soigneusement. Faites attention surtout à leur fermeté ; comme toujours, un chou, ça ne doit pas être mou, sinon, pour le coup, à la cuisson, vous allez obtenir de la bouillasse. Et nous, ce qu’on cherche, c’est à leur garder un peu de croquant. On va donc partir sur une cuisson assez vive : on va griller les choux, en quelque sorte, avant de les laisser s’attendrir un peu. 

Une fois vos choux rincés et soigneusement séchés, vous les coupez en deux et vous les marquez à la poêle dans de l’huile d’olive, sur la face coupée, de façon à obtenir une jolie coloration brune. Votre feu est évidemment assez vif, ça va prendre une dizaine de minutes. Puis vous baissez légèrement votre feu et vous laissez confire ça avec de l’échalote taillée dans la longueur, en lanières, un peu épaisses, du gingembre et de l’ail pelés et finement hachés, quelques généreuses giclettes de nuoc mam et de sauce de soja pour l’assaisonnement, et, une belle rasade de purée de piment asiatique ou de harissa, pour le mordant ! Vous mélangez soigneusement, vous ajoutez au dernier moment de la coriandre rapidement ciselée, et vous servez ça tel quel avec un riz blanc, pour une assiette totalement végétarienne, ou une saucisse de Toulouse grillée au naturel, ou une poitrine de cochon longuement rôtie au four.

À lire aussi
les papiers-peints déco tendance
Déco : Zuber, la Rolls du papier peint

Jardin : que planter à la Sainte Catherine ?

La Sainte-Catherine, c’est mercredi prochain. Bien des jardiniers attendent ce moment pour planter arbres et arbustes. Ont-ils raison ? Ceux qui sont cultivées en pot dans les pépinières, ils pouvaient les planter dès septembre. En revanche, oui c’est vrai, ils ont eu raison d’attendre la Sainte-Catherine pour les arbres et arbustes qui sont cultivés en pleine terre, tous ceux dont on met les racines à nu. Pour eux, c’est un bon plan d’attendre la Sainte-Catherine, même s’il gèle déjà un peu. C’est la meilleure période. Ses racines vont cicatriser tout de suite et feront de nouvelles radicelles dans la foulée.

Maison : la déco des Simone de Colombes

L’actualité, c’est aussi la COP 21, et en déco il y a des initiatives comme les Simone de Colombes. Colombes c’est une ville des hauts de Seine et les Simone c’est un groupe de 7 amis : Marie,  Barbara, Céline, Vanessa, Manou, Karine et Pierric. Leur point commun : ils aiment chiner, récupérer, détourner. Ils aiment la déco, surtout celle des années 50, d’où leur nom Simone, un peu vintage. Et dans un souci de ne plus gaspiller, les Simone font le trottoir.

Ils récupèrent ce que jettent les habitants de leur ville. Ils ne font pas les poubelles, ils passent juste avant les encombrants et ramassent ce qui attirent leur attention. Ils ont l’œil et ramassent des choses dont nous ne voudrions pas forcement. Par exemple, un vieux sommier à lattes ou un banc. Ils avaient déjà trouvé un piétement de banc en fonte, et ils ont réalisé l’assise avec les lattes. Pas mal du tout. Autre trouvaille des tabourets, pas très élégants. Après les avoir poncés, ils ont tout simplement trempés les pieds dans la peinture. Une peinture noire pour leur donner du cachet. Ce que j’aime dans leur démarche, c’est qu’ils font avec ce qu’ils ont. Les peintures, les vernis, ce sont les voisins qui donnent leurs fonds de pots. Ils évitent au maximum d’acheter

Poncer représente 80% du travail pour retrouver la beauté du bois d’origine. Parait qu’il y a souvent des couches et des surcouches de peinture. Ils vendent ensuite leurs travaux sur le marché de leur ville. Ils ont tous un vrai boulot dans la vie : impossible de vivre de leur projet lancé il y a un an. Ils passent beaucoup de temps à remettre au gout du jour leurs trouvailles, et ils essaient de les vendre à petits prix (tabouret 40 euros, le banc une centaine d’euros). C’est une démarche citoyenne, une économie circulaire. Ils partagent de jolis moments entre amis. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maison jardin cuisine détente Cuisine Jardin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780479959
Sainte-Catherine et choux de Bruxelles dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante
Sainte-Catherine et choux de Bruxelles dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante
REPLAY - Que planter à la Sainte-Catherine ?, chiner des fauteuils de bureau, la déco des Simone de Colombe, cuisiner des choux de Bruxelles sont dans "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante" du dimanche 22 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/conso/faut-il-attendre-la-sainte-catherine-pour-planter-arbres-et-arbustes-dans-maison-jardin-cuisine-brocante-7780479959
2015-11-22 11:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-ShVlkBk4S2n7TMnnvPlhA/330v220-2/online/image/2015/1122/7780599934_les-choux-de-bruxelles-peuvent-accompagner-la-viande-de-porc.jpg