2 min de lecture Économie

Après Valls, Hollande évoque "un vrai risque déflationniste"

François Hollande assure que l'inflation n'a jamais été aussi basse en France, ce qui a des "conséquences budgétaires négatives sur les recettes comme sur la dette".

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande, le 19 février 2014 à l'Elysée.
La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande, le 19 février 2014 à l'Elysée. Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'optimisme affiché lors du discours du 14 juillet semble avoir fait long feu. Trois jours après le Premier ministre, c'est au tour du Président de faire part de son pessimisme quant aux perspectives économiques de la rentrée. 

Dans des propos tenus au Monde dimanche et publiés lundi 4 août, François Hollande pointe un "vrai risque déflationniste en Europe". "Il y a un vrai risque déflationniste en Europe: en France, l'inflation n'a jamais été aussi basse", déclare ainsi le chef de l'Etat.

Un risque de déflation "réel"

"Or, si une faible croissance pèse sur les rentrées fiscales, une faible inflation a également des conséquences budgétaires négatives sur les recettes comme sur la dette. Beaucoup va dépendre du niveau de l'euro qui a baissé ces derniers jours mais encore trop peu", indique le Président. 

"La Bundesbank est consciente du problème, comme le montre son souhait de voir les salaires augmenter en Allemagne de 3 %. Quant à la Banque centrale européenne, elle doit prendre toutes les mesures nécessaires pour injecter des liquidités dans l'économie. Je sais qu'elle y réfléchit", poursuit François Hollande.

À lire aussi
Un supermarché E.Leclerc (illustration) économie
Amende requise contre Leclerc : le groupe va saisir la Cour de justice de l'UE

Son Premier ministre Manuel Valls s'était lui aussi inquiété vendredi, à la sortie d'un séminaire gouvernemental à l'Elysée, d'un "risque de déflation réel" car "au niveau européen, la croissance et l'inflation sont en retrait par rapport à ce que nous pouvions attendre".

Un engagement plus fort de l'Allemagne sur la scène internationale

François Hollande déclare aussi qu'il attend de l'Allemagne "un soutien plus ferme à la croissance". "Ses excédents commerciaux et sa situation financière lui permettent d'investir davantage. C'est le meilleur service que l'Allemagne peut rendre à la France et à l'Europe".

Hollande souhaite par ailleurs que Berlin s'engage plus fortement à l'international. "La France a toutes les raisons de souhaiter une Allemagne plus présente sur la scène mondiale", dit-il au Monde. "Nous n'avons pas vocation à agir seuls. Je suis favorable à un partage de la responsabilité sur le plan politique, militaire et budgétaire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie François Hollande Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773585254
Après Valls, Hollande évoque "un vrai risque déflationniste"
Après Valls, Hollande évoque "un vrai risque déflationniste"
François Hollande assure que l'inflation n'a jamais été aussi basse en France, ce qui a des "conséquences budgétaires négatives sur les recettes comme sur la dette".
https://www.rtl.fr/actu/conso/europe-hollande-evoque-un-vrai-risque-deflationniste-7773585254
2014-08-04 15:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qkTHoAA6-aX40GeOa9-HSg/330v220-2/online/image/2014/0509/7771843295_la-chanceliere-allemande-angela-merkel-et-le-president-francais-francois-hollande-le-19-fevrier-2014-a-l-elysee.jpg