3 min de lecture

Minima sociaux : étendre le RSA aux 18-25 ans coûterait "entre 3 et 6 milliards d'euros par an", selon François Lenglet

REPLAY - Le député socialiste Christophe Sirugue a proposé d'étendre le RSA aux jeunes entre 18 et 25 ans, alors qu'ils en sont exclus actuellement.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Minima sociaux : étendre le RSA aux 18-25 ans coûterait "entre 3 et 6 milliards d'euros par an", selon François Lenglet Crédit Image : WITT/SIPA | Crédit Média : François Lenglet | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Faut-il étendre le bénéfice du RSA aux jeunes ? C'est la proposition d'un rapport, que Manuel Valls n'a pas exclu de suivre. Le député socialiste Christophe Sirugue a remis lundi 18 avril une série de propositions sur la refonte de l'aide sociale française, qui est aujourd'hui complexe, inefficace, avec dix dispositifs différents pour 4 millions d'allocataires, les handicapés, les personnes âgées, ou les chômeurs en fin de droit. Et la proposition choc de ce rapport, c'est de permettre aux 18-25 ans de toucher ces aides, en particulier le RSA, alors qu'ils en sont exclus aujourd'hui.

Pourtant c'est ainsi qu'on a conçu le RMI, l'ancêtre du RSA, à la fin des années 1980, à l'époque de Michel Rocard. Et toute la classe politique était d'accord avec cela. À gauche, on considérait que la société avait un devoir de formation pour un jeune de moins de 25 ans. Et à droite, on craignait que les jeunes ne s'installent dans une oisiveté subventionnée, on redoutait l'effet dissuasif sur l'entrée dans le marché du travail. Et c'est resté ainsi 25 ans. Alors, il y a quand même des exceptions, pour les jeunes qui sont soit parents, soit conjoint d'un bénéficiaire du RSA, ils sont un peu plus de 150.000 dans ce cas-là, c’est-à-dire peu.

La donne a changé depuis les années 80

Mais si Christophe Sirugue veut revenir sur le principe de base, c'est parce que la situation des jeunes a été bouleversée entre-temps : le taux de pauvreté a littéralement explosé. 18,6% des 18-25 ans sont aujourd'hui pauvres, c'est bien davantage que la moyenne française. Pour vous donner une idée, ce taux était de 5% seulement dans les années 70, et de moins de 10% au moment où on a créé le RMI. Il n'a cessé d'augmenter. À cause du chômage des jeunes, de l'explosion des familles, de la montée du prix de l'immobilier.

À court terme il y a de faibles chances pour que la proposition aboutisse. C'est trop cher : entre 3 et 6 milliards d'euros par an, selon qu'on en fait profiter les plus de 21 ans ou les plus de 18 ans. De plus, le gouvernement vient d'annoncer l'extension d'un autre dispositif, la garantie jeune, qui est d'ailleurs bien plus intéressante dans sa philosophie, puisqu'il s'agit de former les jeunes, pour leur donner des armes

Pas vraiment une solution à long terme

C'est le défaut de la proposition Sirugue : elle n'agit pas sur les causes de la pauvreté des jeunes, et se contente d'apporter une aide d'urgence. Elle entérine le fait que les jeunes non qualifiés sont pauvres et vont le rester. C'est difficilement admissible. Serait-ce alors un moyen pour aller vers le revenu universel ? Pas sûr. 

Le revenu universel est bien sûr versé à chacun, quel que soit son âge, mais aussi quelle que soit son activité, qu'il travaille ou non. Celui qui retrouve un travail par exemple, ne perd pas le bénéfice du revenu universel, il cumule les revenus d'activité et l'allocation de base, le système n'a donc aucun effet dissuasif. Alors que le RSA est un revenu de substitution, une aide sociale réservée à ceux qui n'ont pas de travail, et qui disparaît dès qu'on trouve une activité rémunérée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782891156
Minima sociaux : étendre le RSA aux 18-25 ans coûterait "entre 3 et 6 milliards d'euros par an", selon François Lenglet
Minima sociaux : étendre le RSA aux 18-25 ans coûterait "entre 3 et 6 milliards d'euros par an", selon François Lenglet
REPLAY - Le député socialiste Christophe Sirugue a proposé d'étendre le RSA aux jeunes entre 18 et 25 ans, alors qu'ils en sont exclus actuellement.
https://www.rtl.fr/actu/conso/etendre-le-rsa-aux-18-25-ans-couterait-entre-3-et-6-milliards-d-euros-par-an-selon-francois-lenglet-7782891156
2016-04-19 11:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nF1RhgQ-7lpGfZJbxcuufw/330v220-2/online/image/2016/0419/7782898029_le-depute-ps-christophe-sirugue-a-l-assemblee-nationale.jpg