1 min de lecture Malaysia airlines

En faillite, Malaysia Airlines va supprimer 6.000 postes

Après le crash de deux de ses avions, l'entreprise "techniquement en faillite" envisage de supprimer des postes et de changer de nom.

Un comptoir quasi désert de la Malaysia Airlines à l'aéroport de Kuala Lumpur le 8 mars 2014, juste après le crash du vol MH370.
Un comptoir quasi désert de la Malaysia Airlines à l'aéroport de Kuala Lumpur le 8 mars 2014, juste après le crash du vol MH370. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Il fallait s'y attendre. Après le crash d'un de ses avions en Ukraine et la disparition d'un de ses vols en mars 2014, la réputation de la Malaysia Airlines est durablement entachée, tout comme ses résultats économiques. "Techniquement en faillite" selon les mots du nouveau PDG allemand, Christoph Mueller les mesures de la direction incluent la suppression de 6.000 postes dans le cadre d'un vaste plan de restructuration.

Une lettre de licenciement a ainsi été adressée à la totalité des quelque 20.000 salariés du groupe et de nouveaux contrats ont été proposés à 14.000 d'entre eux. Cette réduction d'effectifs apparaît indispensable alors que la compagnie doit supporter des coûts supérieurs de 20% à ceux de ses principaux concurrents, a expliqué le PDG.  

Un changement de nom est à l'étude

Malaysia Airlines prévoit de se "réinventer" à compter du 1er septembre avec une nouvelle image et de nouvelles couleurs, la compagnie cherchant à effacer les stigmates d'une année 2014 désastreuse. Un changement de nom de la compagnie est possible, a encore dit le nouveau PDG. 

Son plan de restructuration a été vivement critiqué par les syndicats d'hôtesses de l'air et de stewards, estimant que les salariés devaient payer le prix d'une mauvaise gestion ces dernières années. "Aujourd'hui, c'est le jour le plus noir pour les salariés de Malaysia Airlines. Je suis dans une situation difficile avec les émotions à gérer de ceux qui ont été licenciés", a déclaré le chef du syndicat, Ismail Nasaruddin. 

À lire aussi
La mère d'un des passagers du vol MH370, lors de la présentation du rapport d'enquête, lundi 30 juillet à Kuala Lumpur. Malaysia airlines
Vol MH370 : les familles de victimes en colère après la publication du rapport

"C'est très éprouvant. J'ai des membres d'équipage qui pleurent au téléphone, disant qu'ils ont été licenciés malgré leurs excellentes performances" au sein de la compagnie, a-t-il ajouté. Le syndicat va décider cette semaine d'un éventuel mouvement social en réaction à l'annonce de ce plan, a souligné le chef du syndicat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Malaysia airlines Crash avion Malaysia Airlines Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants