2 min de lecture Emploi

Emploi : les Français veulent assouplir le CDD, pas le CDI

Deux personnes sur trois se disent favorables à une réforme des contrats précaires, particulièrement les jeunes. En revanche, pas touche au CDI !

Une agence Pôle Emploi à Armentières (Nord) le 27 août 2014 (illustration).
Une agence Pôle Emploi à Armentières (Nord) le 27 août 2014 (illustration).
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Faut-il réformer le marché du travil pour lutter contre le chômage ? Les Français répondent plutôt "oui". Ils se disent majoritairement favorables à l'assouplissement des contrats à durée déterminée (CDD),selon un sondage CSA pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne, publié ce vendredi 5 juin.

Selon cette enquête, 64% des personnes interrogées se disent favorables à un allongement de la durée des CDD de 18 à 24 mois. La même proportion soutient aussi la possibilité de renouveler un CDD deux ou trois fois, au lieu d’une seule fois actuellement. 

Les jeunes plus flexibles

Les jeunes de 18 à 24 ans, les plus concernés par l'emploi en CDD, sont d'ailleurs les plus favorables à ces mesures. Ils sont 81% à soutenir l'allongement de la durée des CDD et 73% à se dire favorables à la possibilité de renouveler ces contrats précaires deux ou trois fois

Interrogés sur le plafonnement des indemnités versées par l'employeur si celui-ci est condamné aux prud'hommes - une mesure envisagée par le gouvernement pour relancer l'emploi dans les TPE et les PME -, les Français s'y disent aussi favorables à 57%. Là encore, ce sont les 18-24 ans qui sont le plus favorables à cette mesure (62%).

Moins d'enthousiasme pour réformer le CDI

À lire aussi
Gérard Collomb en juillet 2019, à Villeurbane justice
Lyon : soupçons d'emploi fictif d'une ex-compagne de Gérard Collomb

En revanche, les pistes de réforme du CDI (contrat à durée indéterminée) font moins consensus. L’allongement de la période d’essai pour les salariés et la création d’un CDI avec facilitation de licenciement, en cas de difficultés économiques de l'entreprise, divisent. 49% des Français sont pour la première possibilité et 45% pour la seconde. Là, ce sont les plus de 65 ans qui y sont le plus favorables, avec respectivement 66% et 52%. 

Un sujet sur lequel le clivage gauche-droite, moins marqué dans les questions touchant aux CDD, apparaît à nouveau plus nettement. Les sympathisants de droite y sont en majorité favorables (60 % pour l’allongement de la durée du CDI et 56 % pour la facilitation de licenciement), alors que ceux de gauche y sont majoritairement défavorables (56 % et 59 %).

Sondage réalisé par téléphone du 2 au 3 juin à partir d'un échantillon représentatif de 1.008 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Travail CDD
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants