2 min de lecture Économie

Emploi : la machine à jobs est-elle aussi "en marche" ?

ÉDITO - L’économie française a créé près de 50.000 emplois durant le premier trimestre 2017, selon l'Insee. De bonne augure pour le nouveau chef de l'État ?

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Emploi : la machine à jobs est-elle aussi "en marche" ? Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Le président Macron n'a pas que du talent. Il a aussi un calendrier favorable. Il s'installe à l'Élysée au moment même où le marché du travail s'enracine du bon côté, celui des création de postes : le seul secteur privé a recruté 49.400 personnes au premier trimestre, dont 44.200 dans les activités tertiaires. Dans le détail, cette montée en charge compense très largement  les pertes dans l'industrie (4.800 disparitions) et celles du BTP (2.000 emplois en moins).

Au total, le secteur privé a crée 198.300 postes salariés en douze mois. Un renversement de tendance significatif qui porte le nombre d'emplois en France à 16,23 millions, si l'on exclut l'agriculture et le secteur public. C'est le plus haut niveau depuis 2008 et la grande crise financière.

Les projections en nombre de nouveaux jobs pour les trois derniers trimestres de cette année tournent autour de 150.000 postes. Avec toujours une très large représentation des activités de services et la poursuite d'une attrition des emplois dans l'industrie. Ce qui pose un problème majeur pour notre avenir : celui de l'équilibre à terme de notre tissu économique. Cette précaution posée, la casse sociale en termes d'offres d'emplois semble effectivement enrayée.

Faire mieux et accélérer la reprise de l’activité

En revanche, le rythme actuel est insuffisant pour que l'on puisse parler d'une dynamisme du marché de l'emploi. Notre croissance démographique naturelle exige à elle seule 50.000 nouveaux emplois par an. Pour résorber le chômage de masse, pour éliminer les files d'attente à Pôle Emploi, il va falloir faire mieux et accélérer la reprise de l’activité.

À lire aussi
Une chaine de montage de voitures (illustration) auto
Ventes automobiles en France : quel bilan pour l'année 2019 ?

Cela fait huit trimestres consécutifs que notre économie fabrique plus d'emplois qu'elle n'en détruit. Pour autant, avec 9,5% de la population active exclue du marché du travail, nous sommes le dernier grand pays européens où un actif sur dix en âge de travailler reste sans emploi. En Allemagne et en Grande-Bretagne, ce rapport est de un sur vingt. Le président Macron bénéficie d'un horizon moins chargé. Il lui reste un vaste chantier pour l'éclaircir définitivement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Emploi Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants