2 min de lecture Social

Emploi : la formation massive n'a pas d'effet miracle

REPLAY / ÉDITO - Avec la formation on améliore les chances de réinsertion des chômeurs. Mais pas pour tous.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Emploi : la formation massive n'a pas d'effet miracle Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

François Hollande annonce ce lundi (18 janvier) son plan emploi, avec la formation de 500.000 chômeurs. Il y a deux bonnes raisons d'être prudent sur cette annonce. La première, c'est qu'elle est irréaliste quant à son ampleur. 500.000, cela voudrait dire créer un dispositif énorme, avec des moyens que nous n'avons pas. Aujourd'hui, sur les 32 milliards consacrés la formation, 4 milliards sont consacrés aux chômeurs. Il faudrait doubler. Où trouvera t-on l'argent ? La seconde raison, c'est que la formation massive n'a pas d'effet miracle, contrairement à ce que l'on dit souvent.

La quantité de travail n'est pas fixe

Avec la formation, on améliore les chances de réinsertion des chômeurs. Mais pas pour tout le monde. La formation est la plus utile pour ceux qui sont déjà formés. Elle augmente encore leur productivité, et donc leur employabilité. C'est ce qu'expliquent deux économistes qui ont travaillé sur la question, Pierre Cahuc et André Zylberberg. Pour les autres chômeurs, ceux qui ne sont pas formés, la rentabilité de la formation est bien plus médiocre. Il vaut mieux subventionner fortement leur embauche dans le secteur privé ou, pour les jeunes, développer l'apprentissage en entreprise. Les études montrent que le taux de retour à l'emploi des formés est plus élevé ? Il faut rester prudent là aussi. Car il est probable qu'on envoie en formation justement plutôt ceux qui ont déjà un bon niveau d'éducation, qui auraient eu de toutes façon de meilleures chances de retrouver un emploi.

Le plan Hollande ne va-t-il pas se heurter  à la démographie  française qui joue contre nous, à cause de notre forte natalité ? C'est ce que les dirigeants politiques nous répètent depuis des années. C'est encore une idée reçue, comme la formation pour tous. En réalité, la quantité de travail n'est pas fixe. Dans une économie souple, elle grandit avec le nombre de travailleurs. C'est Alfred Sauvy, un grand économiste français, qui le disait : "Le travail des uns fait le travail des autres". Si j'ai du revenu, je consomme, et je fais travailler les autres. La meilleure preuve, c'est qu'au Royaume-Uni et en Allemagne, la population active a augmenté bien plus que chez nous, à cause de l'immigration, et qu'ils n'ont pas de chômage. Autre exemple : en France, lorsqu'il a fallu rapatrier 300.000 français d'Algérie en métropole, dans les années 60, ça n'a pas fait bouger le chômage.

Un processus sans fin

À lire aussi
Un camion de pompiers (illustration). grève
Les pompiers appellent à la grève : "On veut alerter les Français"

La quantité d'emploi n'est pas plus limitée que l'inventivité humaine, et elle n'a cessé d'augmenter. Sauvy l'explique avec un exemple, qui montre que les besoins des hommes ne cessent de se développer. Au début du XXème siècle, on avait 14 degrés centigrades dans les maisons, 17 pour les chambres de malades, et tout le monde était content. Dans l'entre-deux guerres, le 18 degrés se généralise dans les contrats de chauffage collectif. Aujourd'hui, on est au moins à 20 degrés, voire 22 pour les personnes âgées. Plus de chaleur, c'est plus d'énergie, donc plus d'emplois. Et ça vaut pour tous les secteurs.

Il  y a bien une limite car on imagine mal des appartements à 25 ou 30 degrés : c'est pour cela qu'on a inventé le thermostat. Faire monter la température, c'est créer des emplois en fabriquant davantage d'énergie. La limiter, c'est encore créer des emplois avec les régulateurs de température. C'est un processus sans fin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Emploi Formation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781424192
Emploi : la formation massive n'a pas d'effet miracle
Emploi : la formation massive n'a pas d'effet miracle
REPLAY / ÉDITO - Avec la formation on améliore les chances de réinsertion des chômeurs. Mais pas pour tous.
https://www.rtl.fr/actu/conso/emploi-la-formation-massive-n-a-pas-d-effet-miracle-7781424192
2016-01-18 08:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3Qh8acTfbNTK2YXingPFVA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375199_francois-lenglet.jpg