2 min de lecture Énergie

Électricité : comment comparer les offres des fournisseurs ?

Après Total, c'est au tour de CDiscount de se lancer dans la vente d'électricité, alors que les Français continuent de privilégier les fournisseurs historiques.

Une facture d'électricité (illustration)
Crédit Image : AFP / Archives, Philippe Huguen

Le secteur de l'électricité pour les particuliers accueille un acteur de plus. Quelques jours après les entrées sur le marché de Total et Butagaz, la plateforme de commerce en ligne Cdiscount a elle aussi dévoilé une offre similaire. Celle-ci se veut 15% moins chère que le tarif réglementé.

Le marché de la distribution de l'électricité (et du gaz) est ouvert à la concurrence depuis 2007. Les Français continuent pourtant à privilégier les fournisseurs historiques. EDF continue de distribuer du courant aux tarifs réglementés à près de 84% des ménages. Engie, l'autre opérateur phare, espère doubler son nombre de de clients en électricité verte à 2 millions d'ici fin 2018.

Un comparateur indépendant

Outre les deux opérateurs historiques, EDF et Engie (ex-GDF Suez), il y a également au moins 24 autres fournisseurs. Ils sont tous répertoriés sur le site d'information du médiateur national de l'énergie, qui est une institution publique indépendante.

Ce même site propose d'ailleurs un comparateur d'offres d'électricité (qui fonctionne également avec le gaz). Il liste les fournisseurs présents dans la commune recherchée et classe les tarifs en fonction de la consommation d'énergie escomptée selon les usages. Les résultats peuvent aussi s'afficher en tenant compte, ou non, des offres promotionnelles généralement proposées pour la première année de souscription. Les internautes en quête d'information peuvent aussi faire le tri selon la part d'électricité d'origine renouvelable qui est fournie.

Les fournisseurs tentent généralement d'attirer la clientèle en promettant un rabais par rapport aux tarifs réglementés. Ces derniers sont révisés tous les ans au 1er août. Ils sont calculés en additionnant les coûts de l'énergie (prix sur le marché de gros et prix du nucléaire historique), le coût d'acheminement de l'électricité (réseaux de transport et de distribution) et le coût de commercialisation.
Pour changer de fournisseur, la démarche est gratuite. "Le nombre de changements de fournisseur n'est pas limité et il n’y a pas de période minimum d’engagement", précise energie-info.fr. La date du contrat précédent prend fin au début du nouveau. Il ne peut y avoir de coupure d'électricité, car la distribution reste assurée par le gestionnaire de réseau (Enedis, par exemple).

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés