1 min de lecture Bonnets rouges

Écotaxe : les "Bonnets rouges" menacent de nouvelles actions si elle n'est pas supprimée

Les "Bonnets rouges", à l'origine de la manifestation de Quimper samedi, ont menacé de préparer "de nouvelles actions" si l'écotaxe n'était pas "officiellement supprimée" pour la Bretagne avant mercredi midi.

Un "bonnet rouge" à Quimper, le 2 novembre 2013.
Un "bonnet rouge" à Quimper, le 2 novembre 2013. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La colère des "Bonnets rouges" ne s'arrête pas. Le mouvement à l'origine de la manifestation de Quimper samedi, a même lancé un ultimatum au gouvernement. Il a menacé mardi 5 novembre au soir de préparer "de nouvelles actions" si l'écotaxe n'est pas "officiellement supprimée" pour la Bretagne avant mercredi midi. "Nous demandons pour demain midi une annonce officielle de la suppression de l'écotaxe pour la Bretagne", a annoncé à l'issue d'une réunion à la préfecture de Bretagne à Rennes, Christian Troadec, maire DVG de Carhaix (Finistère) et un des responsables du mouvement breton, prévenant que, sinon, "il y aura sans doute de nouvelles actions".

"La proposition que le préfet nous a faite, c'est le fameux 'Pacte d'avenir' ", a expliqué à l'issue de la réunion Thierry Merret, patron de la FDSEA du Finistère et membre du collectif organisateur de la manifestation, mais, "pour nous, s'il n'y a pas la suppression de l'écotaxe pour la Bretagne, il est hors de question que nous participions à quelque réunion que ce soit".

'Pacte pour l'avenir de la Bretagne'


Arrivés mardi soir avec leurs bonnets rouges à la main, les initiateurs du mouvement contre l'écotaxe ont participé à une première réunion en préfecture avant toute une série d'autres rencontres prévues à partir de mercredi pour mettre en place le "Pacte d'avenir pour la Bretagne" lancé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

"L'objet de la réunion est de préciser aujourd'hui dans quelles conditions nous allons élaborer le 'Pacte pour l'avenir de la Bretagne' ", a expliqué avant la réunion de mardi le préfet de Bretagne, Patrick Strzoda, rappelant que ce pacte, auquel doivent contribuer les "acteurs politiques, économiques et sociaux", "doit permettre à la Bretagne de relever les difficultés qu'elle rencontre actuellement, de trouver un nouveau souffle".

À lire aussi
Un portique écotaxe près de Châteauneuf-les-Martigues Rennes
Écotaxe : des bonnets rouges condamnés à verser plus de 200.000 euros à l'État

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bonnets rouges Environnement Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants