2 min de lecture Économie

Du business juteux de la tequila

ÉDITO - Amateur de café, l'acteur américain George Clooney aime aussi la tequila. Et elle le lui rend bien.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Du business juteux de la tequila - Eco Menanteau Crédit Image : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Vous pensez que George Clooney ne boit que du café ? Erreur.  L'acteur s'est découvert une passion pour la tequila. Un coup de cœur - ou de gosier - qui lui permet de réussir le coup du siècle : un chèque immédiat de 700 millions et un bonus supplémentaire de 300 signé par le numéro un mondial des alcools et spiritueux si les ventes de sa marque "Casamigos" - les "amis de la maison" - continuent de s'envoler au rythme actuel. Tout ça pour une entreprise qui est née en 2013, et qui ne vend encore que 150.000 caisses de 9 litres d'alcools par an.

La tequila fait tourner les têtes : ses ventes (6 milliards l'an dernier) augmentent de 8% par an dans un marché des spiritueux qui est amorphe. C'est déjà un bon argument. Mais le nœud du dossier, c'est qu'il y a désormais tequila et tequila : la grosse cavalerie, à quelques euros la bouteille, et la raffinée, très haut de gamme (dont certains flacons coûtent jusqu'à 1.000 euros l'unité). Celle de Clooney et de ses deux associés se positionne dans ce marché du luxe.

À Hollywood on ne fait plus du cinéma, on fait dans l'alcool fort !

Christian Menanteau
Partager la citation

Si l'acheteur, le Britannique Diageo, mise gros, le pari n'est pas si risquéGeorge Clooney, qui est une pub permanente et gratuite, va permettre de diffuser le breuvage à base de jus d'agave dans le monde entier. Ensuite la marque de l'acteur, initialement lancée pour alimenter les apéros de la star et de ses amis, s'est naturellement positionnée haut de gamme, un segment du marché en hausse de 700% par an.

Il y a aussi la compétition. Tous les grands de cette industrie ont le tire-bouchon ouvert : le Français Pernod Ricard vient de racheter Avion, une tequila premium. Son compatriote Moët Hennessy lance une distillerie pour tequila de luxe au Mexique. Leurs concurrents américains et mexicains ne sont pas en reste.

À lire aussi
Les 40 starts-up françaises les plus prometteuses ont rendez-vous à Davos ce mercredi 22 janvier. économie
Davos : qu'est-ce que le Next 40, qui commence à concurrence le CAC 40 ?

On ignore ce que vaut le breuvage de George Clooney, mais à ce prix il sait qu'on ne supporterait  pas d'être déçus. Sinon, on bifurquerait vers la tequila que vient de lancer Justin Timberlake. À Hollywood on ne fait plus du cinéma, on fait dans l'alcool fort !

Le bloc-notes

Belle opération pour les deux fondateurs de la jeune pousse française Zenly : l'Américain Snapchat la rachète pour 250 millions. Leur application permet de géolocaliser ses amis sur une carte interactive.

La note du jour

13/20 à l'armateur Brittany Ferries. Le Breton va lancer son premier navire fonctionnant au  gaz naturel liquéfié (GNL). Économiquement et écologiquement, c'est une bonne option.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Alimentation Distribution
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants